• Retrouvez-nous sur les réseaux !

MARIN

Poissons

Poisson-clown à trois bandes
(Amphiprion ocellaris)

francais anglais
Poisson-clown à trois bandes

Poisson-clown à trois bandes
(Amphiprion ocellaris)

Coloré et élégant, c'est l'espèce de poisson-clown le plus populaire. Il est recommandé pour une première expérience en aquariophilie marine car il est robuste, facile à maintenir et fascinant à observer. Cette fiche vous en dira plus sur votre Némo !

Nom scientifique

Amphiprion ocellaris
Amphiprion bicolor
Amphiprion melanurus

Noms communs

Poisson-clown à trois bandes
Amphiprion ocellé
False percula (EN)
False clown anemonefish (EN)

Origine

quels sont ses pays d'origine ?

Origine : Océan pacifique et océan Indien (Afrique)
Habitat naturel : zones peu profondes des récifs coralliens. Vit en symbiose avec des anémones

Dimorphisme sexuel

quelles sont les différences physiques entre les mâles et les femelles ?

Le mâle est nettement plus petit que la femelle

Famille

famille

Pomacentridae

Volume minimum

quel est le volume minimum pour cette espèce ?

100 litres

Paramètres d'eau

quels sont les paramètres d'eau pour la maintenance de ce poisson ?

T° : 21 à 26 °C
pH : 7.5 à 8.5
Densité : 1021

Difficulté

difficulté

Facile

Taille

quelle est la taille maximale de ce poisson?

8cm (mâle) / 11cm (femelle)

Espérance de vie

quelle est l'espérance de vie moyenne de ce poisson ?

8 à 21 ans

Zone de vie

dans quelle zone de l'aquarium vit ce poisson ?

Milieu

Nombre

sociabilité de l'espèce

2 (couple)

Alimentation

Comment nourrir l'Amphiprion ?

Alimentation

Comment nourrir l'Amphiprion ?

Ce poisson est facile à nourrir. Il est principalement carnivore et apprécie les proies vivantes ou congelées. Il pourra également consommer des aliments secs sans difficulté.

Voici une liste non-exhaustive des aliments acceptés :
Tubifex
Artémias
Vers de Néreis
Larves de chironomes
Mysis
Huîtres crues
Moules, crues ou cuites
Calamar cru
Poisson blanc cru
Oeufs de crevettes
Aliments lyophilisé

Notez qu’un menu varié favorisera sa coloration.

Comportement

Quel comportement manifeste l'Amphiprion ?

Comportement

Quel comportement manifeste l'Amphiprion ?

Le poisson clown est pacifique avec tous les poissons, mais se montre évidemment très territorial avec les membres de sa propre espèce. Il défend farouchement son anémone. De ce fait, il est recommandé de n’introduire qu’un seul couple par aquarium d’au moins 100 litres. Même dans le cas où vous installeriez plusieurs anémones, il n’est pas rare que le couple dominant malmène les autres spécimens, allant parfois jusqu’à les tuer.

Le couple passe la majeure partie de leur temps entre les tentacules de l’anémone, mais reste assez actif tout de même.

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec l'Amphiprion ?

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec l'Amphiprion ?

Pas de restriction de cohabitation particulière, hormis avec les membres de sa propre espèce (cf "comportement").

Reproduction

Comment reproduire l'Amphiprion ?

Reproduction

Comment reproduire l'Amphiprion ?

La ponte est assez facile à obtenir si les conditions de maintenance sont correctes et si une anémone est présente. L’élevage des alevins est plus sensible.

Encouragez le frai en distribuant des proies vivantes comme des artémias. Un changement d’eau peut également être bénéfique. Après la parade, si la femelle est consentante, le mâle va soigneusement préparer la surface de ponte, en général une surface plane à proximité de l’anémone, tandis que la femelle se tient à distance jusqu’au moment où elle est prête à pondre. Elle le rejoint alors dans sa tâche.

La femelle dépose des ovocytes que le mâle va féconder ensuite. La ponte a lieu la nuit et comprend entre 200 et 300 oeufs. Les oeufs fraîchement pondus sont jaunâtres mais vont s’assombrir vers le gris au cours du développement des alevins, jusqu’à distinguer leurs petits yeux.

Le mâle va entretenir, aérer et surveiller le couvain jusqu’à l’éclosion. La femelle quant à elle monte la garde sur tout le territoire. L’éclosion des oeufs survient de 7 à 10 jours après la ponte. Une fois nés, les petits sont livrés à eux-mêmes et les soins parentaux s’arrêtent.

Afin d’avoir une chance d’avoir quelques alevins survivants, vous pouvez prélever la roche sur lequel le couvain est installé pour le placer dans un aquarium spécialement dédié à l’élevage. Attention à ce que les oeufs ne rentrent pas en contact avec l’air. L’aquarium d’accueil fera une cinquantaine de litre, rempli de la même eau que le bac de ponte et peut être nu, sans décor. Le moment idéal pour prélever le couvain est quand vous apercevez les yeux des alevins à travers les oeufs, et que ceux-ci passent à une couleur argentée. L’éclosion aura lieu environ 24h plus tard.

Après l’éclosion, les jeunes poissons-clowns disposent d’un sac vitellin leur servant de stock de nourriture pour 24h. Passé ce premier jour, donnez-leur des aliments très petits au début comme des rotifères vivants (Brachionus plicatilis) puis au fur et à mesure passez aux nauplies d’artémias. Les 7 premiers jours sont critiques et des pertes vont arriver.

D’ailleurs, malgré le nombre d’alevins naissant, attendez-vous à des pertes car certains seront victimes des autres poissons dans le cas où vous les prélevez après éclosion, et d’autres pourraient mourir dans le bac d’élevage, notamment si vous n’avez pas préparer assez de proies vivantes ou si le bac n’est pas assez propre. De ce fait, beaucoup d’aquariophiles considèrent que la reproduction est réussie à partir d’une vingtaine d’alevins survivants.

Fait intéressant : c’est une espèce à hermaphrodisme protandrique. Derrière ce mot compliqué se cache une curiosité : tous les alevins sont des mâles ! Ils ont tous la capacité de devenir des femelles mais seuls les dominants et les plus gros y parviendront. Dans la nature, le groupe social est hiérarchisé autour d’une seule femelle. Elle s’associe généralement au plus gros mâle du groupe pour former le couple dominant. Si un jour cette femelle mourrait, c’est le mâle dominant qui se transformerait alors en femelle, et le deuxième mâle le plus gros prendrait alors la place du mâle qui s’est métamorphosé. Pour vous, cela veux dire qu’en achetant 2 poissons-clowns, vous aurez forcément un couple.

Son aquarium

Quel aquarium pour l'Amphiprion ?

Son aquarium

Quel aquarium pour l'Amphiprion ?

Amphiprion ocellaris et son anémone

Est-il besoin de vous préciser qu’il faut impérativement une anémone pour le bien-être de ces petits clowns ? Les espèces d’anémones les plus appréciées sont les genres Heteractis et Stichodactyla. Ils forment avec leurs anémones une symbiose, c’est-à-dire une association biologique durable et réciproquement profitable, entre deux organismes vivants. L’anémone offre un refuge sûr pour le poisson-clown qui est à l’abri de ses prédateurs dans son habitat des tentacules urticantes, et de son côté il nourrit, nettoie et protège l’anémone de ses propres prédateurs.

Le reste du décor pourra quant à lui être constitué de roches et de coraux. Un aquarium récifal est donc tout indiqué pour lui.

Le poisson-clown à trois bandes est un très bon sauteur, pensez à couvrir votre aquarium.

Maintenez un taux de nitrates plutôt bas (inférieur à 50 mg/l) car le poisson-clown y est assez sensible. Les changements d’eau régulier sont donc impératifs.

Ses couleurs

Quels sont les couleurs et les motifs de l'Amphiprion ?

Ses couleurs

Quels sont les couleurs et les motifs de l'Amphiprion ?

L'Amphiprion ocellaris possède de nombreuses variantes de couleur. Voici un paarçu des patrons les plus communs :

illutration des couleurs des amphiprions
petite illutration des couleurs des amphiprions

À savoir

À savoir

Retrouvez toutes les informations complémentaires !

Malheureusement le prélèvement excessif d’individus dans son habitat naturel a fragilisé les groupes sauvages. Nous vous encourageons donc à choisir plutôt des poissons d’élevage. Si vous devez acheter un poisson sauvage faute d’alternative, prêtez une attention particulière à la peau (elle ne doit pas avoir de tâches noires ou blanches) et aux nageoires (qui doivent être entières et saines).

Les poissons-clown peuvent vivre au milieu des tentacules urticantes de l’anémone car ils s’enduisent du mucus que ces dernières produisent pour éviter que leurs tentacules ne se brûlent entre elles.
Amphiprion avec anémone

C’est le poisson-clown le plus populaire de nos aquariums. Dans la même famille, on rencontre également communément : A.akallopisos (poisson- clown à bande dorsale), A.clarkii (amphiprion sombre), A.ephippium (Poisson-clown rouge à selle) et A.frenatus (poisson-clown rouge).

Il existe des variantes sombres de cette espèce :

  • Black
    Full Black
    Full Black

  • Misbar Black
    Black darwini

Très souvent confondu avec l’Amphiprion Percula, on peut toutefois noter de légères différences :
- Épines de la nageoire dorsale (épines de la nageoire tout en haut du poisson) : A.percula a généralement 10 épines dorsales alors que A.ocellaris en possède 11. À noter que dans de rares cas, A.percula peut n’avoir que 9 épines dorsales et A.ocellaris que 10. De plus, la partie arrière de la nageoire dorsale est généralement plus haute sur A.ocellaris que sur A.Percula.
- Contours noirs : A.ocellaris a souvent beaucoup moins de contours noirs que leurs bandes blanches. Parfois, il peut sembler qu’il n’y a pas de noir du tout, mais il y a presque toujours au moins un mince contour noir adjacent aux bandes blanches. A.Percula, en revanche, a généralement des rayures noires plus épaisses soulignant les zones blanches. A noter que ce sont des généralités pour des poissons-clowns classiques. Les motifs et les patrons peuvent varier considérablement d’un individu à l’autre.
- Couleur des yeux : l’oeil de A.Percula montre plus de couleur orange autour de la pupille. À l’inverse, A.ocellaris a plus de noir autour de la pupille.

Espèces alternatives

Espèces alternatives

Découvrez les espèces ressemblantes

Aucune (pour le moment !)

champ de recherche
Plus de critères

Les dernières news !

retour vers le haut