francais anglais
Mandarin

Mandarin
(Synchiropus splendidus)

Très recherché dans le monde aquariophile, ce splendide poisson n'est pas à mettre entre toutes les mains. En effet, seuls les aquariophiles expérimentés arriveront à la maintenir correctement, notamment du point de vue alimentaire.

Noms

Nom scientifique
Synchiropus-splendidus
Pterosynchiropus splendidus
Callionymus splendidus
Neosynchiropus splendidus

Noms communs
Poisson mandarin
Dragonnet mandarin
Poisson cachemire
Mandarinfisch (EN)

Origine

quels sont ses pays d'origine ?

Origine : Ouest de l’océan Pacifique (Philippines, Australie)
Habitat naturel : on le rencontre toujours près du substrat des récifs coralliens, dans de petites profondeur (entre 0 et 20 m)

Dimorphisme

quelles sont les différences physiques entre les mâles et les femelles ?

Les mâles ont le premier rayon de la nageoire dorsale plus long que les femelles. Celle-ci est plus trapue, ronde et aussi plus petite.

Famille

famille

Callionymidae

Volume

quel est le volume minimum pour cette espèce ?

100 L

Paramètres

quels sont les paramètres d'eau pour la maintenance de ce poisson ?

T° : 23 à 26 °C
pH : 8 à 8.5
Densité : 1021 à 1026

Difficulté

difficulté

Difficile

Taille

quelle est la taille maximale de ce poisson?

7 cm

Longévité

quelle est l'espérance de vie moyenne de ce poisson ?

5 à 9 ans

Zone de vie

dans quelle zone de l'aquarium vit ce poisson ?

Fond

Nombre

sociabilité de l'espèce

1 ou harem

Espèces alternatives

Cliquez sur la vignette pour voir la fiche

Aucune (pour le moment !)

Alimentation

Comment nourrir le Poisson mandarin ?

Alimentation

Comment nourrir le Poisson mandarin ?

Nous avons classé cette espèce parmi les poissons à maintenance difficile à cause de son alimentation.

Le Mandarin est un poisson planctonophage. Dans la nature, il se nourrit d’animaux microscopiques appelés animalcules (compose le zooplancton) vivant sur les roches. Il ne rechigne pas non plus devant du bon phytoplancton (végétal) !

En aquarium, proposer une alimentation correcte peut être délicat. Tout d’abord, sachez que la plupart des Mandarins ne mangeront jamais d’aliments lyophilisés qui ne sont pas très appréciés de l’espèce.

Si votre aquarium a plus de 6 à 8 mois, et qu’il n’est pas trop « propre » ou aseptisé, le Mandarin trouvera une première source d’alimentation dans le décor : des colonies de zooplancton et de phytoplancton devraient déjà être installées. Mais comment apparaissent-elles ? Cette microfaune est essentiellement constituée de larves issues d’organismes vivants dans votre aquarium (quand il est bien équilibré) : vers, échinodermes, gastéropodes, copépodes, amphipodes (dont font partie les gammares), décapodes, etc... Le Mandarin se nourrit des larves microscopiques de ses espèces. Cela peut être déstabilisant pour un aquariophile, car en définitive, il ne peut jamais voir ce que mange son poisson ou le nourrir directement. Son rôle consistera plutôt à veiller à ce que ces larves microscopiques soient en quantité suffisante pour contenter l’appétit du Mandarin. Pour ce faire, entretenez votre microfaune en faisant des apports réguliers en zooplancton vivant. Si votre Mandarin dispose de suffisamment de proies adaptées à son régime très particulier, vous ne le verrez pas manger de « grosses » proies.

En effet, beaucoup d’aquariophiles observent leur Mandarin manger des proies plus grosses, comme des artémias (qui font partie de la macrofaune, et non de la microfaune). En réalité, il va adopter ce type d’alimentation car il n’a pas le choix, et que les larves zooplanctoniques viennent à manquer. Cependant, ce type de régime n’est pas adapté, et votre poisson risque de souffrir de problèmes digestifs sévères au fur et à mesure du temps. Il en viendra à mourir « brutalement » et prématurément, mais cela aura été la conséquence d’une malnutrition tout au long de sa vie.

Enfin, notez que dans un environnement riche en microfaune, le Mandarin se déplace assez peu : il va soigneusement picorer son repas du jour dans un endroit relativement restreint. S’il se déplace rapidement d’un endroit à l’autre, c’est qu’il cherche sa pitance ! Il est alors en situation de souffrance alimentaire, c’est plus que le moment de faire des apports en zooplancton vivant !

Comportement

Quel comportement manifeste le Poisson mandarin ?

Comportement

Quel comportement manifeste le Poisson mandarin ?

Sa drôle de nage donne l’impression qu’il vole plus qu’il ne nage ! Cela est dû à ses nageoires pectorales toujours en mouvement. Il se déplace petit à petit, en s’arrêtant souvent et en changeant fréquemment de direction, tel un papillon.

Il passe la majeure partie de son temps à la recherche de nourriture, picorant le décor à longueur de journée. Il se déplace fréquemment mais toujours dans la calme et près du sol. Il ne nage que rarement en pleine eau.

Paisible et calme, il ne pose aucun problème de cohabitation particulier. En effet, il ignore les autres occupants de l’aquarium, et les autres poissons le lui rendent bien !

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec le Poisson mandarin ?

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec le Poisson mandarin ?

La première règle à observer est qu’il ne faut jamais introduire deux mâles Mandarins dans un aquarium ! Heureusement, le dimorphisme sexuel est facile et vous pourrez reconnaître les mâles facilement. En effet, les mâles ne tolèrent pas la présence d’un rival : ils vont se battre jusqu’à la mort de l’un d’eux dans la plupart des cas ! La maintenance en couple peut se solder par un échec selon la configuration de l’aquarium d’accueil, car le poisson Mandarin a tendance à être agressif avec tous les membres de son espèce. C’est pourquoi il est conseillé de maintenir ce poisson soit seul, soit en harem composé d’un mâle pour deux femelles (les femelles sont plus calmes).

Synchiropus splendidus en couple

Enfin, notez qu’un aquarium très riche en zooplancton encouragera la bonne cohabitation des individus, qui ne craignent alors pas la concurrence alimentaire.

De nature légèrement craintive, évitez d’associer le Mandarin avec de grands poissons territoriaux ou agressifs. N’oubliez pas que plus un aquarium est spacieux, et plus les différentes espèces pourront juxtaposer leur territoire : la cohabitation n’en sera que facilitée.

Il est bénéfique de les associer aux oursins-diadèmes (Diadema setosum) car les Mandarins aiment se cacher entre leurs longs piquants.

Reproduction

Comment reproduire le Poisson mandarin ?

Reproduction

Comment reproduire le Poisson mandarin ?

Former un couple ne posera pas de problème (même s’il peut être difficile de trouver une femelle, car la plupart des Mandarin vendus sont des mâles) : le dimorphisme est évident et dans la majeure partie des cas, la seule présence d’individus des deux sexes suffit à former un couple convenant à la reproduction. Encore fautil que les individus en présence ne soient pas en train de mourir de faim !

Le protocole pour que les poissons frayent n’est pas très difficile. En revanche, l’élevage des alevins en captivité est très très difficile, principalement à cause de leur nourrissage. Il va demander des installations conséquentes et beaucoup de patience !

Un article très intéressant et complet sur le sujet : http://lerecifdubelon.com/la-reproduction-du-poisson-mandarin/

Son aquarium

Quel aquarium pour le Poisson mandarin ?

Son aquarium

Quel aquarium pour le Poisson mandarin ?

Vous pouvez introduire le Mandarin dans un aquarium récifal comportant une quantité importante de pierres vivantes et de coraux. Il appréciera la présence de nombreuses cachettes et anfractuosités parmi les roches, surtout près du fond de l’aquarium. Enfin, un sol de sable sera parfait pour rappeler son biotope d’origine.

Synchiropus splendidus en aquarium

Attendez au moins quelques mois après la mise en eau de votre aquarium avant d’y introduire vos Mandarins. Il faudra attendre au minimum 6 à 8 mois voir plus. En effet, comme ils mangent la microfaune (les animalcules, cf « alimentation »), il faut que des colonies de ces petits animaux soient déjà bien installées dans votre aquarium !

À savoir

Toutes les informations complémentaires et annecdotes

À savoir

Toutes les informations complémentaires et annecdotes

la bouche du Synchiropus splendidus
Il déloge les animaux microscopiques dont il se nourrit en se servant de sa bouche en forme de pincette et qu’il peut étirer vers l’avant (protractile).

Faites attention lors de votre acquisition à ce que le poisson que vous aurez choisi ait le ventre bien rebondi. En effet, beaucoup de Mandarins sont très mal nourris et ont le ventre creux. Il peut alors être difficile de « rattraper » ses poissons amaigris.

Fait intéressant : il n’a pas d’écailles ! En revanche, sa peau sécrète des toxines. Sa belle coloration serait en fait un signal d’alarme pour ses prédateurs indiquant sa toxicité !

Peut parfois être confondu avec Synchiropus picturatus, mais à y regarder de plus près, les motifs ovales de celui-ci le distinguent parfaitement de notre Mandarin !
Synchiropus splendidus difference

Son nom français de « mandarin » rappelle les vêtements colorés des Mandarins chinois. Quant au « splendidus »  de son nom scientifique, nous vous laissons admirer cette photo pour vous mettre sur la piste de sa signification :
Synchiropus splendidus

Commentaires

Trier par :

Veuillez vous connecter pour poster des messages

champ de recherche
Plus de critères



retour vers le haut