francais anglais
Killi d’Amiet

Killi d’amiet
(Fundulopanchax amieti)

Moins courante que son cousin l'Aphyosemion australe, cette espèce est toutefois assez répandue chez les killiphiles. Ce très beau poisson est peu exigeant et pourra être maintenu en nano-aquarium LowTech (avec une bonne maintenance). Retrouvez tous les conseils dont vous avez besoin dans la suite de cette fiche !

Noms

Nom scientifique
Fundulopanchax amieti
Aphyosemion amieti

Noms communs
Killi d’amiet
Amiet’s lyretail (EN)

Origine

quels sont ses pays d'origine ?

Origine : Afrique occidentale, Cameroun
Biotope : Non-spécifique

Dimorphisme

quelles sont les différences physiques entre les mâles et les femelles ?

Les femelles sont beaucoup moins colorées que les mâles. Elles sont beiges/jaunes alors que les mâles sont orangés.

Famille

famille

Cynolebiidae (Nothobranchiidae)

Volume

quel est le volume minimum pour cette espèce ?

30 L

Paramètres

quels sont les paramètres d'eau pour la maintenance de ce poisson ?

T° : 20 à 25 °C
pH : 6 à 7
Dureté : 8 à 12 °dGH

Difficulté

difficulté

Facile

Taille

quelle est la taille maximale de ce poisson?

7 cm

Longévité

quelle est l'espérance de vie moyenne de ce poisson ?

2 à 3 ans

Zone de vie

dans quelle zone de l'aquarium vit ce poisson ?

Milieu et surface

Nombre

sociabilité de l'espèce

3 (harem)

Espèces alternatives

Cliquez sur la vignette pour voir la fiche

Alimentation

Comment nourrir le Killi d’Amiet ?

Alimentation

Comment nourrir le Killi d’Amiet ?

Les killies sont des poissons carnivores. Ils ne sont pas très difficiles à nourrir et accepteront une large gamme d’aliments.

Afin de leur garantir une meilleure santé et une belle coloration, variez au maximum les menus. Vous pouvez proposer (liste non exhaustive) : daphnies (les daphnies rouges renforcent la coloration des poissons !), tubifex, artémias, larves de moustique, vers de vase, aliments commerciaux traditionnels... Toutes les présentations sont acceptées : proies vivantes, congelées ou sèches.

De préférence, distribuez deux petits repas par jour plutôt qu’un seul gros.

Comportement

Quel comportement manifeste le Killi d’Amiet ?

Comportement

Quel comportement manifeste le Killi d’Amiet ?

Pacifique et calme, il est assez timide (il peut même parfois sembler apathique si les conditions de maintenance ne lui conviennent pas). Un aquarium avec beaucoup de cachettes pourra également apaiser sa peur.

Ils aiment passer du temps caché parmi la mousse de Java (Taxiphyllum barbieri) ou mousse de Singapour (Vesicularia dubyana). Ces plantes les mettent en confiance.

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec le Killi d’Amiet ?

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec le Killi d’Amiet ?

À cause de son tempérament timide, un aquarium spécifique est vivement recommandé. Pour cela, un nano aquarium d’une trentaine de litres peut parfaitement suffire à un petit groupe. Le groupe de base est composé d’un mâle pour deux femelles.

Si vous souhaitez tout de même l’installer dans un aquarium communautaire, prévoyez un aquarium plus grand et ne lui associez pas de poissons trop vifs ou trop actifs. Prenez plutôt de petits poissons tranquilles.

Il ne doit jamais être associé à d’autres espèces de Killies à cause des risques d’hybridation (qui a la longue dénature complètement les souches « pures »). Si vous possédez des hybrides, ne les diffusez pas afin de préserver les souches.

Reproduction

Comment reproduire le Killi d’Amiet ?

Reproduction

Comment reproduire le Killi d’Amiet ?

La reproduction de cette espèce n’est pas aussi facile que celle de son cousin l’Aphyosemion australe mais reste tout de même réalisable. Les poissons sont sexuellement mâtures quand ils atteignent l’âge de 6 mois. Pour mettre toutes les chances de votre côté, partez sur ces paramètres d’eau : température à 20°C, pH à 7 et dureté à 12°dGH. Installez des supports de ponte comme des mops ou de la mousse de Java dans le fond de l’aquarium. Enfin, stimulez la reproduction en nourrissant largement de petites proies vivantes. La femelle pond ses oeufs sur le sol ou sur un mop.

Après la ponte, récupérez les oeufs et placez-les dans un petit aquarium à part pour faciliter leur élevage. Remplissez préalablement cet aquarium avec l’eau du bac des adultes. Côté matériel technique, il peut juste avoir un petit filtre éponge sur exhausteur alimenté par une pompe à air pour assurer le brassage de l’eau.

Pas besoin d’éclairage. Autre possibilité pour récupérer les oeufs : isolez 1 mâle et 2 femelles dans le bac d’élevage et retirez-les une fois la ponte finie.

L’incubation dure de 6 à 8 semaines selon la température. Maintenez l’obscurité durant cette période.

Nourriture des alevins : nauplies d’artémias et microvers.

Son aquarium

Quel aquarium pour le Killi d’Amiet ?

Son aquarium

Quel aquarium pour le Killi d’Amiet ?

Dans la nature, il vit dans des environnements très encombrés et recouverts de végétation. L’eau y est presque stagnante et de faible hauteur.

Pour un aquarium idéal, reproduisez ces conditions dans votre bac :
 beaucoup de végétation
 plantes flottantes pour tamiser l’éclairage
 beaucoup de racines et de pierres pour un décor accidenté
 sol sombre tapissé de feuilles d’arbre séchées (hêtre, chêne, catappa...)
 eau vieillie
 pas trop de courant (voir pas du tout)
 couvercle (excellents sauteurs, les killies peuvent bondir hors de leur aquarium)
 éclairage : facultatif
 thermoplongeur : facultatif
 filtre : facultatif.

Si vous ne mettez pas de filtre, renouvelez l’eau régulièrement (15 à 20% toutes les semaines) avec de l’eau préalablement vieillie.

Pour résumer, l’éclairage, le filtre et le thermoplongeur ne sont pas obligatoires dans la bonne maintenance de cette espèce. Avez-vous reconnu la technique du LowTech ? Elle est parfaitement adaptée à cette espèce !

À savoir

Toutes les informations complémentaires et annecdotes

À savoir

Toutes les informations complémentaires et annecdotes

Malheureusement, cette espèce est très menacée dans son environnement naturel à cause de la déforestation.

Dans la nature, les Killies sont capables de « ramper » de mares en mares, passant parfois de longs moments hors de l’eau.

Robuste et facile à maintenir, cette espèce est parfaitement adaptée aux aquariophiles débutants.

Attention, les Killies ne supportent pas les grosses chaleurs (attention aux canicules de l’été).

Fundulopanchax amieti doit son nom à André Amiet, directeur du laboratoire de sciences naturelles de l’université de Yaoundé au Cameroun.

Commentaires

Trier par :

Veuillez vous connecter pour poster des messages

champ de recherche
Plus de critères



retour vers le haut