Validé par les experts

Un grand merci à Revercez Ludovic pour la rédaction de cette fiche et ses photos !

francais anglais
Geophagus

Geophagus iporangensis
(Geophagus iporangensis)

Un Geophagus plutôt calme, coloré et très rare dans le commerce aquariophile. Cette espèce était auparavant classée comme étant une sous-espèce du Geophagus brasiliensis souvent considérée comme un Geophagus moins fouisseur que les autres espèces du genre.

Noms

Nom scientifique
Geophagus iporangensis

Noms communs
/

Origine

quels sont ses pays d'origine ?

Origine : Brésil (Rio ribeira)
Biotope : Amazonien

Dimorphisme

quelles sont les différences physiques entre les mâles et les femelles ?

La femelle reste nettement plus petite que le mâle et présente des nageoires moins effilées. Certains mâle développent une bosse sur le front.

Famille

famille

Cichlidae

Volume

quel est le volume minimum pour cette espèce ?

360 litres

Paramètres

quels sont les paramètres d'eau pour la maintenance de ce poisson ?

T° : 24 à 30 °C
pH : 5.5 à 7
Dureté : inférieur à 10°dGH

Difficulté

difficulté

Facile

Taille

quelle est la taille maximale de ce poisson?

7cm (femelle)
11 à 15cm (mâle)

Longévité

quelle est l'espérance de vie moyenne de ce poisson ?

/

Zone de vie

dans quelle zone de l'aquarium vit ce poisson ?

Fond

Nombre

sociabilité de l'espèce

5 à 6

Espèces alternatives

Cliquez sur la vignette pour voir la fiche

Aucune (pour le moment !)

Alimentation

Comment nourrir le Geophagus ?

Alimentation

Comment nourrir le Geophagus ?

Cette espèce est omnivore avec une tendance détritivore. Tout comme les autres espèces de Geophage, ils se nourrissent majoritairement en filtrant le sable. Il est important de diversifier la nourriture afin de les maintenir en bonne santé.

Comportement

Quel comportement manifeste le Geophagus ?

Comportement

Quel comportement manifeste le Geophagus ?

Poisson paisible avec toutes les espèces sauf celles dont la taille est inférieure à 4 cm car ceux-ci peuvent être considérée comme étant des proies. Il passe la majorité du temps à filtrer le sable.

Geophagus flitrant le sable

Il n’est pas agressif sauf en période de reproduction et apportera de la vie dans l’aquarium car il reste actif toute la journée.

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec le Geophagus ?

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec le Geophagus ?

Cette espèce cohabite parfaitement avec l’ensemble des espèces acceptant les mêmes paramètres d’eau tant que ceux-ci mesurent au minimum 4 cm.

Reproduction

Comment reproduire le Geophagus ?

Reproduction

Comment reproduire le Geophagus ?

Il s’agit d’une espèce qui pond sur un support plat (par exemple, une racine ou une roche).

Le mâle va nettoyer le support avant que la femelle ponde suivie de prés par le mâle qui fécondera les oeufs. Par la suite, la femelle sera seule pour protéger ses oeufs (elle est très efficace, la femelle ayant pondu chez moi a réussi à les maintenir jusqu’à l’éclosion) et les ventilera à l’aide de ses nageoires. Une fois les oeufs éclos (72h après la ponte), la femelle les cachera jusqu’à la nage libre.

En ce qui concerne les paramètres de reproduction, la ponte a été obtenue à une température de 29°C, une conductivité de 135μS/cm et un ph de 5,63.

Son aquarium

Quel aquarium pour le Geophagus ?

Son aquarium

Quel aquarium pour le Geophagus ?

Ce Geophagus n’est pas difficile quant à son habitat mais son activité de fouisseur oblige à composer le sol d’une épaisse couche de sable fin.

Geophagus aquarium

Il ne consomme pas les plantes mais il est préférable de ne pas le maintenir dans un aquarium planté car il les déracinera à force de creuser. Si toutes fois des plantes devaient composer la décoration, une moustiquaire peut être installée entre le sol nutritif et le sable fin afin que les racines s’y accrochent et que le sol nutritif ne remonte pas en surface.

Les feuilles de catappa peuvent être un excellent enrichissement du milieu car en plus d’apporter un côté naturel à l’aquarium, les geophages les consommeront si celles-ci ont été « prémâchées » par un locaridé.

À savoir

Toutes les informations complémentaires et annecdotes

À savoir

Toutes les informations complémentaires et annecdotes

Il s’agit d’une espèce très robuste en ce qui concerne les paramètres. Cependant, la filtration se doit d’être efficace car les impuretés, restant d’habitude au sol, seront remontées en permanence ce qui peut provoquer des colmatages dans les masses filtrantes si celles-ci ne sont pas vérifiées régulièrement. Il est important d’être équipé de mousses à fine porosité afin d’éviter que les particules fines atteignent les pompes ce qui pourrait leur causer des dégâts. En ce qui concerne le débit de la filtration, celui-ci doit idéalement être faible (maximum 3x le volume de l’heure) afin de ne pas créer des remous supplémentaires qui rendraient l’eau trouble.

  • Geophagus iporangensis
  • Geophagus iporangensis
Validé par les experts

Un grand merci à Revercez Ludovic pour la rédaction de cette fiche et ses photos !

Commentaires

Trier par :

Veuillez vous connecter pour poster des messages

champ de recherche
Plus de critères



retour vers le haut