langue-francais langue-anglais
  • Retrouvez-nous sur les réseaux !
Molly

Molly
(Poecilia sphenops)

Le Molly fait parti des poissons de prédilection de nombreux amateurs : il est facile à maintenir et encore plus à reproduire. De plus, avec ses nombreux coloris possibles, il y en a pour tous les goûts. Une espèce parfaite pour bien débuter !

Nom scientifique

Poecilia sphenops

Noms communs

Molly
Molly dalmatien
Molly safran
Molly poussière d’or
Molly ballon Black molly (EN)
Short-finned Molly (EN)

Origine

quels sont ses pays d'origine ?

Origine : Amérique centrale et Amérique du Sud
Biotope : non-spécifique

Dimorphisme sexuel

quelles sont les différences physiques entre les mâles et les femelles ?

Présence d’un gonopode chez le mâle. La femelle est plus grande

Famille

famille

Poeciliidae

Volume minimum

quel est le volume minimum pour cette espèce ?

Aquarium de 150 litres

Paramètres d'eau

quels sont les paramètres d'eau pour la maintenance de ce poisson ?

T° : 20 à 28 °C
pH : 7.5 à 8.5
Dureté : 20 à 30 °dGH

Difficulté

difficulté

Facile

Taille

quelle est la taille maximale de ce poisson?

6 à 7 cm

Espérance de vie

quelle est l'espérance de vie moyenne de ce poisson ?

2 à 3 ans

Zone de vie

dans quelle zone de l'aquarium vit ce poisson ?

Milieu et surface

Nombre minimum

sociabilité de l'espèce

3 (1 mâle et 2 femelles)

Alimentation

Comment nourrir le Molly ?

Alimentation

Comment nourrir le Molly ?

Ce poisson est un omnivore avec une nette tendance végétarienne (il lui arrivera de brouter des algues). Son alimentation de base pourra être composé des paillettes pour poisson, mais il convient de varier son alimentation pour une meilleure santé. Vous pouvez donner de temps à autre des proies vivantes ou congelées, et plus régulièrement des compléments en végétaux (sinon le Molly pourrait bien s’en prendre à vos plantes !) : épinards cuits et très finement coupés, salades, petits pois émiettés...

Comportement

Quel comportement manifeste le Molly ?

Comportement

Quel comportement manifeste le Molly ?

Le Molly a un très bon comportement, y compris en aquarium communautaire. Il sera paisible même si quelques poursuites sont possibles.

Les mâles sont d’ardents Roméo, et il faudra compter 2 à 3 femelles pour chaque mâle. En effet, une femelle risque de mourir d’épuisement face à l’inlassable courtisement que lui fait subir le mâle. Il faut donc répartir cette énergie sur plusieurs femelles ! De plus, cela comblera leur besoin de vie en communauté car les Molly sont des poissons grégaires.

Si vous faites des mouvements un peu brusques devant l’aquarium, vous les verrez s’enfuir à toutes nageoires ! Pour ne pas les stresser, approchez-vous doucement et ne les surprenez pas.

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec le Molly ?

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec le Molly ?

Il n’y a pas beaucoup de poisson adapté au GH assez élevé que préfère les Mollys. C'est pourquoi il est plutôt recommandé de le garder en bac spécifique.

Notez cependant qu'il peut cohabiter avec des Xiphos et les Platys, mais attention à la surpopulation qui peut très vite arriver avec ces poissons ovovivipares (prévoir un aquarium de 250 litres au minimum dans ce cas).

Pour les aquariophiles plus expérimentés, vous pouvez les adjoindre à un banc de Poisson-archers (Toxotes jaculatrix) ou à des Tétraodons (Fluviatilis et Palembangensis).

Reproduction

Comment reproduire le Molly ?

Reproduction

Comment reproduire le Molly ?

Plus que facile, puisque la reproduction a lieu dès que les deux sexes sont mis en présence, sous condition que l’eau ne contienne pas de nitrates. Le mâle fertilise la femelle à l’aide de son gonopode (la fécondation est interne). La femelle met au monde entre 30 et 50 alevins régulièrement (tous les 30 à 50 jours). Vous serez vite envahi !

A noter que les femelles peuvent donner naissance à des alevins même si elles ne se sont accouplées qu’une seule fois car elles ont la capacité de stocker le sperme du mâle pendant plusieurs mois.

Les alevins naissent déjà formés et autonomes (pas de ponte, ce sont des poissons ovovivipares, les oeufs se développent dans le ventre de la femelle). Il n’est pas nécessaire de mettre la femelle gravide dans un pondoir (synonyme de stress, de mauvaise qualité de l’eau, de manque d’oxygène...) car les petits alevins ne sont que très rarement inquiétés par les adultes.

La croissance des alevins est rapide si la température est assez chaude et l’eau de bonne qualité.

Nourriture des alevins : nauplies d’artémias et/ou paillettes en poudre, si possible de 4 à 6 fois par jour.

Dernier point de vigilance : la consanguinité. Ne gardez dans votre aquarium queles individus reproducteurs et vendez/donnez vos alevins. Autre méthode : introduisez de temps à autre de nouveaux individus mâtures sexuellement, soit en les achetant, soit en proposant des échanges avec d’autres amateurs.

Son aquarium

Quel aquarium pour le Molly ?

Son aquarium

Quel aquarium pour le Molly ?

Le Molly est plutôt actif et nage beaucoup. Partez sur un minimum de 150 litres mais gardez en tête qu’avec sa reproduction frénétique, plus vous aurez de place et mieux ça sera !

Pour une maintenance idéale, une eau légèrement saumâtre est préférable même si elle n’est pas obligatoire. Pour cela, vous pouvez diluer 5g (1 cuillère à café) de gros sel (type sel de Guérande non traité et non fluoré) pour 10 litres d’eau. Cela permettra d’éviter beaucoup de parasites et offrira une qualité d’eau proche du milieu naturel. Attention cependant à ce que les plantes puissent supporter une telle salinité (comme les Anubias ou la mousse de Java par exemple). Autre alternative pour garder une dureté d'eau assez élevée : intégrez des roches calcaires dans votre décor et contrôlez le GH régulièrement.

Le Molly appréciera d’ailleurs un aquarium assez planté (ce qui permettra aussi aux femelles de se soustraire aux mâles). L’ajout de plantes flottantes est également un bon moyen d’offrir quelques infusoires aux alevins (telles que Najas najas ou Ceratophyllum demersum).

Il convient de renouveler l’eau de l’aquarium chaque semaine, à hauteur de 10 à 20% (avec de l’eau neuve contenant le même taux de salinité).

Enfin, installez une filtration de puissance égale à au moins 3 fois le volume du bac par heure.

Ses couleurs

Quels sont les couleurs et les motifs du Molly ?

Ses couleurs

Quels sont les couleurs et les motifs du Molly ?

Un petit tour d'horizon des différentes couleurs possibles de l'espèce :

illutration des couleurs des Molly
petite illutration des couleurs des Molly

À savoir

À savoir

Retrouvez toutes les informations complémentaires !

Dans la nature, le Molly peut se rencontrer à l’embouchure entre les rivières et la mer, d’où sa capacité à pouvoir vivre dans de l’eau saumâtre.

A partir de la forme sauvage (poisson noir moucheté de jaune), on trouve aujourd’hui de nombreuses couleurs du Molly : blanc, gold, safran, dalmatien, orange, noir, gris... Une variante de forme existe également avec le «Molly lyre».

  • Poecilia Sphenops Black
    Poecilia sphenops Black

  • Poecilia Sphenops Blanc
    Poecilia sphenops Blanc

  • Poecilia Sphenops Dalmatien
    Poecilia sphenops dalmatien

  • Poecilia Sphenops Lyre
    Poecilia sphenops lyre

Il existe également la variété «ballon» qui est en fait une malformation (forte scoliose) très cruelle pour le poisson : nage pénible, divers troubles métaboliques, organes mal-formés, problèmes lors du frai, risque très élevé de mortalité de la femelle lors de la naissance des alevins... On ne peut que vous encourager à boycotter de tels poissons (quels que soit son espèce d’ailleurs) afin de ne pas encourager cette pratique commerciale qui ne fait que peu de cas de la qualité de vie de l’animal.

  • Poecilia Sphenops Ballon
    Poecilia sphenops ballon

Même si l’espèce est globalement assez robuste, elle est tout de même sensible à la maladie des points blancs ainsi qu’à la pourriture des nageoires. En général, ces problèmes apparaissent en cas de stress, de faiblesse générale ou si l’eau est trop douce. D’ailleurs, notez que les Molly peuvent vivre en eau douce, mais ils seront plus fragiles et plus sensibles aux maladies qu’en eau saumâtre.

L’espèce sauvage peut vivre dans des eaux fraîches (18 °C), capacité qu’ont perdu les spécimens d’élevage...

Les Black Molly donnent naissance à moins d’alevins à chaque portée mais ces derniers sont plus gros que ceux des autres variantes chromatiques.

Attention, les Guppys et les Mollys peuvent s’hybrider. L’hybridation n’est pas souhaitable car elle produit des individus stériles, mal formés et fragiles. En revanche, le Molly ne s’hybride ni avec les Platys ni avec les Xiphos.

Résumé

Un résumé en vidéo par LePoissonRouge

Résumé

Un résumé en vidéo par LePoissonRouge

champ de recherche
Plus de critères

Les dernières news !

retour vers le haut