• Retrouvez-nous sur les réseaux !
francais anglais
Tateur

Tateur
(Tateurndina ocellicauda)

Le Tateur est un joli poisson au tempérament très calme. Il pourra être maintenu dans des aquariums de petits volumes mais il a tout de même un certain nombre d'exigence concernant sa maintenance.

Découvrez dans cette fiche comment prendre soin de votre Tateur !

Nom scientifique

Tateurndina ocellicauda

Noms communs

Tateur
Gobie ocellé
Dormeur à queue ocellée
Gobie paon
Peacock gudgeon (EN)
Peacock-eye gudgeon (EN)
Schwanzfleck-Schläfergrundel (ALL)

Origine

quels sont ses pays d'origine ?

Origine : Nouvelle-Guinée
Biotope : Australie / Nouvelle-Guinée

Dimorphisme sexuel

quelles sont les différences physiques entre les mâles et les femelles ?

Pas très net. Le mâle est plus coloré et a un front plus proéminent

Famille

famille

Eleotridés

Volume minimum

quel est le volume minimum pour cette espèce ?

40 litres

Paramètres d'eau

quels sont les paramètres d'eau pour la maintenance de ce poisson ?

T° : 24 à 26 °C
pH : 6.5 à 7.5
Dureté : 5 à 10 °dGH

Difficulté

difficulté

Moyen

Taille

quelle est la taille maximale de ce poisson?

4 à 6 cm

Espérance de vie

quelle est l'espérance de vie moyenne de ce poisson ?

5 à 7 ans

Zone de vie

dans quelle zone de l'aquarium vit ce poisson ?

Milieu

Nombre minimum

sociabilité de l'espèce

couple ou harem

Alimentation

Comment nourrir le Tateur ?

Alimentation

Comment nourrir le Tateur ?

Le Tateur est principalement insectivore et vermivore. Il mangera les aliments secs mais il serait préférable de le nourrir avec des proies vivantes ou congelées : tubifex, vers de vase, vers de Grindal, artémias. Cette alimentation fraîche et variée encouragera une belle coloration.

Comportement

Quel comportement manifeste le Tateur ?

Comportement

Quel comportement manifeste le Tateur ?

Le Tateur est un poisson paisible et assez timide. Il est très calme, c’est d’ailleurs de là qu’il tire son surnom de "dormeur". S’il est maintenu en groupe de plusieurs individus, vous pourrez observer des relations interspécifiques intéressantes.

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec le Tateur ?

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec le Tateur ?

Cette espèce peut vivre en couple ou en harem. La maintenance en harem est préférable car c’est ainsi qu’il vit naturellement (dans ce cas, on maintiendra 1 mâle pour 2 ou 3 femelles). De plus, il aura tendance à être plus actif s’il cohabite avec plusieurs de ses congénères qu’en couple. Si vous souhaitez maintenir plusieurs couples ensemble, il vous faudra prévoir un aquarium beaucoup plus grand car ce poisson se montre territorial avec les membres de son espèce en période de ponte.

A cause de sa nature très timide, nous vous recommandons un aquarium spécifique.

Cependant, si vous souhaitez lui adjoindre d’autres espèces, l’idéal sera de le maintenir avec d’autres poissons issus de son biotope (Papouasie-Nouvelle-Guinée), comme les poissons arc-en-ciel. Sinon, les Corydoras, les Tétras, les Rasboras, et de façon générale tous les poissons calmes et pacifiques de petite taille pourront aussi être envisagés. A noter toutefois qu’il est préférable d’introduire le Tateur en dernier dans votre aquarium communautaire.

La cohabitation avec des petits poissons vifs est déconseillée, ainsi qu’avec les espèces à voilure. Pareillement, évitez les espèces de grandes tailles qui pourraient intimider notre Tateur. Enfin, les cohabitations avec

Reproduction

Comment reproduire le Tateur ?

Reproduction

Comment reproduire le Tateur ?

La reproduction du Tateur est possible. Pour plus de chance, vous pouvez maintenir plusieurs individus (de 6 à 8), les couples se formeront alors naturellement.

Pour stimuler les amoureux, alimentez-les de proies vivantes et variées. Puis réalisez un changement d’eau. Cela devrait déclencher le processus de reproduction. Les paramètres d’eau recommandés pour la reproduction sont une température à 26°C et un pH à 7.

Quand le femelle porte des oeufs, son abdomen devient jaune/orangé et ses nageaoires dorsale et anale arborent un liseret noir. Avant le frai, le mâle courtise la femelle en faisant de belles parades et semble «danser» autour d’elle en déployant ses nageoires. Il essayera ainsi de l’attirer sur le lieu de ponte.

La ponte a généralement lieu dans une cavité (noix de coco, bambou, trou de racine...) ou sous de larges feuilles. L’idéal est l’utilisation d’un tube en PVC bouché à une extrémité. Ce tuyau sera court et de largeur suffisante (x1,5 la tête du mâle). Il sera également penché (pas juste posé à l’horizontal).

La femelle pondra les oeufs sur les parois et le mâle les fertilisera de suite. Ensuite, le mâle chasse la femelle et s’occupera seul de la surveillance et de la ventilation des oeufs. L’éclosion a lieu en 2 à 4 jours. Les alevins naissent déjà assez autonomes et de taille respectable. Leur croissance est lente. Pour les meilleurs pères, ils accompagneront les petits jusqu’à la résorption de leur sac vitellin et leur nage libre.

A ce propos, pour éviter la prédation des parents, vous pouvez élever les alevins dans un aquarium à part (prélevez-les entre la ponte et l’éclosion, au deuxième jour par exemple. Faites attention à ce que les oeufs n’entrent pas au contact avec l’air, même 1 seconde : ils doivent rester submergés constamment). Vous prendrez soin d’avoir mis en route ce bac d’élevage quelques temps avant l’introduction des alevins. Cela permettra l’installation d’une micro faune qui servira de nourriture aux petits. Autre solution : retirez tous les poissons du bac après la ponte.

Nourriture des alevins : nauplies d’artémias et micro-vers.

Son aquarium

Quel aquarium pour le Tateur ?

Son aquarium

Quel aquarium pour le Tateur ?

Malgré sa petite taille, optez pour un aquarium d’au moins 40 litres si vous le maintenez en spécifique. En effet, ce poisson ne requière pas beaucoup de place car il n’est pas très bon nageur. Si vous lui choisissez des colocataires, il faudra prévoir un aquarium plus grand.

Le Tateur aime les bacs très plantés. En effet, sa nature timide le pousse à se cacher. Une végétation dense, des plantes flottantes et un éclairage tamisé le rassure. Pour renforcer encore davantage ce sentiment de sécurité, mettez un substrat foncé. Les racines sont également les bienvenues. Enfin, n’oubliez pas d’installer un lieu de ponte. Vous pouvez par exemple opter pour un court tuyau en PVC suffisamment large ou un bois creux comme le bambou, fermé d’un coté et enfoncé franchement dans le substrat, pas à l’horizontal. C’est indispensable car sans cela le poisson restera prostré et inactif. Plus le poisson se sentira à l’aise, plus il se montrera et plus il arborera une très belle coloration !

Veillez à ne pas soumettre votre poisson à un courant trop fort. En effet, le Tateur n’est pas un très bon nageur et n’est pas très endurant. Il risquera donc d’être épuisé par un courant constant. Choisissez la filtration minimale offrant une bonne qualité d’eau, et cassez le courant en orientant la sortie du filtre contre une vitre de la cuve. Pour garantir une propreté de l’eau optimale, faites un changement d’eau à hauteur de 20% chaque semaine.

Pensez à toujours couvrir le bac du Tateur car il est susceptible de sauter hors de l’eau.

À savoir

À savoir

Retrouvez toutes les informations complémentaires !

Beaucoup pense qu’il s’agit d’un Gobie, alors qu’il n’en est rien ! Il s’agit d’une espèce de la famille des Eleotridés.

Il peut être assez difficile de trouver cette espèce dans le commerce. Rapprochez-vous plutôt des magasins spécialisés et des clubs d’aquariophilie pour vous en procurer.

champ de recherche
Plus de critères

Les dernières news !

retour vers le haut