langue-francais langue-anglais
  • Retrouvez-nous sur les réseaux !
Validé par les experts

Un grand merci à Olivier pour la rédaction de cette fiche !

Mauremys reevesii

Chynémide de Reeves
(Mauremys reevesii)

Cette petite tortue asiatique de la famille des Geoemydidae se rencontre assez souvent dans nos aquariums. La dossière est très terne, de couleur marron à noir selon les spécimens. Le reste du corps adopte une couleur foncée, grise à marron, tandis que le coup et la tête sont plus clair et présente plutôt un vert foncé, strié de lignes beiges pâles irrégulières. Le plastron est souvent plus foncé que la dossière et noir. Cette espèce à tendance à beaucoup s'assombrir en grandissant.

Nom scientifique

Mauremys reevesii

Noms communs

Chynémide de Reeves
Chinemys reevesii

Origine

quels sont ses pays d'origine ?

Origine : Chine, Japon, Corée du Nord, Corée du Sud, Taïwan
Biotope : Rivières, marais, étangs d’eau douce. On la rencontre parfois en eau saumâtre

Dimorphisme sexuel

quelles sont les différences physiques entre les mâles et les femelles ?

Les mâles sont bien plus petits que les femelles et ont le cloaque plus éloigné de la base de la queue. Leurs queues sont également plus longues et plus pointues

Famille

famille

Geoemydidae

Taille minimum

quel est le volume minimum pour cette espèce ?

Pour 1 spécimen : 120x40x50 cm

Paramètres d'eau

quels sont les paramètres d'eau pour la maintenance de cette tortue ?

Point chaud (plage) : 29 à 30 °C
Eau : 24 à 25 °C

Difficulté

difficulté

Facile

Taille

quelle est la taille maximale de cette tortue ?

15 à 22 cm

Espérance de vie

quelle est l'espérance de vie moyenne de cette tortue ?

15 à 20 ans

Zone de vie

dans quelle zone de l'aquarium vit ce poisson ?

Terre (plage) et eau

Nombre minimum

sociabilité de l'espèce

1 individu

Alimentation

Comment nourrir la Mauremys reevesii ?

Alimentation

Comment nourrir la Mauremys reevesii ?

Alimentation : Ce sont des tortues omnivores mais la tendance pour les végétaux s’affirme plus en grandissant.

Ainsi, vous pourrez constituer sa nourriture de base avec les aliments frais suivants (aucun de ces aliments ne doit être séché, frit ou cuit) :

  • - des végétaux : élodée, lentilles d’eau, endives, feuilles de pissenlit, tige de brocoli, épinards
  • - des insectes : grillons, vers de farines (attention aux pesticides s’ils sont prélevés dans la nature)
  • - des limaces (dans ce cas, attention à la pollution de l’eau)
  • - de la viande (filet de dinde, de poulet, jamais de viande rouge !). plus occasionnellement, vous pouvez proposer du foie de volaille ou de boeuf, riche en vitamine A
  • - du poisson : choisissez des espèces d’eau douce de préférence. Pour l’eau de mer, prenez des poissons de petites tailles et d’eau froide (joels par exemple)
  • - des crevettes fraîches
  • - des petits escargots avec leurs coquilles

Complétez avec :

  • - complément en vitamines une à deux fois par semaine
  • - os de sèche à disposition en permanence dans le bac
  • - de temps à autres : des aliments commerciaux de bonne qualité (type Zoomed)
  • - supplémentez éventuellement la nourriture de calcium, mais cela n’est pas obligatoire si l’alimentation est suffisamment variée, riche et de bonne qualité.

Pour ce qui est de la quantité, donnez l’équivalent du volume de la tête par repas (cela correspond à peu près au volume de l’estomac).

Les bébés Mauremys devront être nourris tous les jours pendant les premiers mois de leur vie.

Une fois adulte, la fréquence des repas passera de 3 à 5 fois par semaine.

Comportement

Quel comportement manifeste la Mauremys reevesii ?

Comportement

Quel comportement manifeste la Mauremys reevesii ?

C’est une espèce diurne. Elle passe beaucoup de temps à chercher sa nourriture de manière active en fouillant son environnement et utilisera tout l’espace à disposition. C’est une bonne nageuse (toutefois pas autant que les célèbres tortues de Floride). On mettra donc un niveau d’eau équivalent environ à deux fois et demi la longueur plastron.

Au niveau des relations intraspécifiques, comme quasi toutes les tortues aquatiques, elles sont plutôt territoriales et il vaut mieux les maintenir seules ou en grand bac pour éviter les soucis.

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec la Mauremys reevesii ?

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec la Mauremys reevesii ?

Comme toutes les tortues aquatiques, les Mauremys reevesii sont très territoriales. Par conséquent, elle peut facilement être seule sur son territoire.

Si toutefois vous souhaitez maintenir plusieurs spécimens, sachez que la cohabitation fonctionne mieux entre deux femelles. En effet, la cohabitation entre deux mâles est impossible. Pour ce qui est de la maintenance en couple, elle n’est possible que pendant la période de reproduction, soit pendant environ un ou deux mois. Après cela, il faudra séparer les amoureux car le mâle harcèlera continuellement la femelle jusqu’à ce qu’elle s’épuise totalement. La solution à ce problème est de passer d’une maintenance en couple à une maintenance en harem, avec 1 mâle pour 2 femelles. Dans ce cas, la cohabitation peut fonctionner.

Cependant, même en prenant toutes les précautions, il y a toujours un risque d’une dominance trop importante d’un individu sur l’autre, et ce indépendamment du sexe. La tortue dominée passera tout son temps à se cacher et à stresser, pour finalement finir affaiblie et sujette aux maladies. Il se peut d’ailleurs qu’elle arrête complètement de s’alimenter, elle serait alors en grave danger. Tout cela pour dire que si vous optez pour une cohabitation de plusieurs tortues, il y a toujours un risque que cela se passe mal. Il vous faudra alors assumer une seconde installation pour séparer les individus. La cohabitation doit donc être mûrement réfléchie !

Reproduction

Comment reproduire la Mauremys reevesii ?

Reproduction

Comment reproduire la Mauremys reevesii ?

En milieu sauvage, les accouplements se déroulent au printemps et les pontes surviennent de mai à août.

Les mâles sont matures vers 4 ans tandis que les femelles atteignent leur maturité sexuelle vers 7 ans.

Préparez une surface de ponte. Pour ce faire, remplacez la plage par un bac de ponte assez large pour que la femelle puisse marcher et manoeuvrer dessus librement et d’une profondeur égale à une fois la longueur totale de la tortue en profondeur. Remplissez ce bac de terre, de tourbe et de sable.

Mettez en contact le mâle et deux femelles le temps que quelques accouplement se produisent, puis séparez-les. Chaque année, vous pouvez espérer plusieurs pontes comprenant de 4 à 9 oeufs de forme elliptique.

Une fois que la femelle a pondu, récupérez les oeufs délicatement en vous assurant de ne pas les tourner, et placez-les en incubateur à une température d’environ 29-30 °C pour +-90% d’hygrométrie.

La période d’incubation est d’environ 90 jours. Les petites tortues doivent être nourries tous les jours.

Son aquaterrarium

Quel aquaterrarium pour la Mauremys reevesii ?

Son aquaterrarium

Quel aquaterrarium pour la Mauremys reevesii ?

Pour la partie « eau », vous pouvez recouvrir le fond de l’aquaterrarium d’un substrat pour le rendre plus esthétique, réaliste, et faciliter les déplacements de la tortue. Vielliez toutefois à choisir un sable de granulométrie très fine pour éviter un problème d’occlusion intestinale en cas d’ingestion accidentelle. Installez également des cachettes et des plantes. Les vraies plantes seront très appréciées : la tortue va les manger, les déraciner, les déchirer... Un vrai plaisir ! Assurez-vous que les plantes proposées ne soient pas toxiques. Astuce : faites pousser et reproduisez vos plantes dans un petit bac à part ;). Cela dit, des plantes en plastique peuvent tout à fait faire l’affaire. Ajustez le niveau d’eau à environ deux fois et demi la longueur plastron, et chauffez-la à environ 24/25 °C.

Côté plage émergée, elle doit être suffisamment grande. En effet, la Mauremys reevesii aime sortir de l’eau pour se chauffer au soleil assez souvent, et doit trouver un endroit confortable ! De plus, cet endroit d’exposition et de repos doit être facile d’accès : une rampe pas trop abrupte est indispensable. La plage émergée sera chauffée grâce à une lampe à environ 29-30 °C (soit 5 °C de plus que l’eau). Une lampe UV 5.0 ( = 5% en fonction des marques) est également indispensable. A noter qu’il existe aujourd’hui des lampes qui associent le côté chauffant et l’UV, comme la lampe 2 en 1 Solar Raptor par exemple. Installez la lampe UV à 20 cm au-dessus la plage car au-delà de cette distance, la perte d’UV est trop importante et la quantité que reçois la tortue n’est pas assez importante (petite info : les UV ne traversent pas l’eau). Établissez un cycle jour/nuit de 12 à 14h.

À savoir

À savoir

Retrouvez toutes les informations complémentaires !

Espèce classée en Annexe 3 de la CITES et nécessite donc un certificat de capacité pour la maintenance en France.

Cela est du au fait que la Mauremys reevesii est une espèce menacée car les populations sont en déclin dans son milieu naturel.

Espèces alternatives

Espèces alternatives

Découvrez les espèces ressemblantes

Aucune (pour le moment !)

Validé par les experts

Un grand merci à Olivier pour la rédaction de cette fiche !

champ de recherche
Plus de critères

Les dernières news !

retour vers le haut