langue-francais langue-anglais
  • Retrouvez-nous sur les réseaux !
Validé par les experts

Merci à Kyllian. D'après l'article scientifique d'Horlack
> voir l'article

Corydoras panda

Corydoras panda
(Corydoras panda)

Le Corydoras Panda est un poisson très connu et apprécié en aquariophilie. Il rencontre depuis plusieurs années un grand succès car il est facile à vivre et plaisant à observer. De plus, il est particulièrement gentil, robuste et facile à maintenir. Toutes ses qualités en font un poisson très attachant !

Nom scientifique

Corydoras panda

Noms communs

Corydoras panda
Cory panda
Cory cat
Poisson-chat nain
Panda corydoras (EN)

Origine

quels sont ses pays d'origine ?

Origine : Amérique du sud, Pérou et équateur
Biotope : Amazonien

Dimorphisme sexuel

quelles sont les différences physiques entre les mâles et les femelles ?

Une fois adulte, la femelle est plus grande plus large et plus haute que le mâle

Famille

famille

Callichthyidae

Volume minimum

quel est le volume minimum pour cette espèce ?

Aquarium de 80 litres

Paramètres d'eau

quels sont les paramètres d'eau pour la maintenance de ce poisson ?

T° : 20 à 25 °C
pH : 6 à 7
Dureté : 5 à 15 °dGH

Difficulté

difficulté

Facile

Taille

quelle est la taille maximale de ce poisson?

4 à 6 cm

Espérance de vie

quelle est l'espérance de vie moyenne de ce poisson ?

3 à 5 ans

Zone de vie

dans quelle zone de l'aquarium vit ce poisson ?

Fond

Nombre minimum

sociabilité de l'espèce

6 individus

Alimentation

Comment nourrir ce Corydoras ?

Alimentation

Comment nourrir ce Corydoras ?

Comme les autres Corydoras, il est omnivore. Il saura se satisfaire des paillettes ou granulés vendus dans le commerce, mais les pastilles de fond seront particulièrement adaptées à son mode d’alimentation : uniquement au fond de l’aquarium !

Il est important de varier sa nourriture pour qu’il n’ait pas de carences. Proposez-lui des infusoires, des artémias, des daphnies, du krill... Une part végétale est aussi nécessaire, comme les tranches de courgette ou de concombre, de la salade ou des épinards pochés par exemple.

Attention à la quantité d’aliments distribuée pour ne pas polluer l’eau de votre bac. A l’âge adulte, les Corydoras se satisferont d’un repas par jour.

Si vos poissons ont le ventre creux, c’est qu’ils ne mangent pas suffisamment ! Si vos Corydoras ont du mal à prendre leur repas car d’autres poissons de l’aquarium sont plus rapides, distribuez leur repas au moment de l’extinction des lumières et surveillez que vos Corydoras mangent bien.

Astuce : vous voulez rendre heureux vos Corydoras ? Offrez-leur de temps en temps des vers de vase vivants ou congelés, cela aura le même effet que le fast-food sur les enfants ! C’est également très amusant à observer !

Comportement

Quel comportement manifeste ce Corydoras ?

Comportement

Quel comportement manifeste ce Corydoras ?

Comme beaucoup de ses cousins, le Corydoras panda alterne des phases d’activité intenses avec des périodes de repos bien méritées !

Si vos Corydoras sont complètement inactifs la journée et se montrent timides, cela peut être dû à un problème de cohabitation (d’autres espèces les intimides), d’un nombre trop faible d’individus, d’un aquarium inadapté ou d’un courant trop faible. Vérifiez ces points et vous verrez vos Corydoras s’activer même en journée !

Ainsi, il passe beaucoup de temps à farfouiller le sol de votre aquarium à la recherche de nourriture. Vous pourrez observer qu’il utilise de petits barbillons pour cela. C’est d’ailleurs à cause de ces « moustaches » que les Corydoras sont appelés «poisson-chat». Vous pourrez voir de temps en temps votre Corydoras panda remonter à la surface pour ingérer une bulle d’air. Selon plusieurs spécialistes, ce comportement est tout à fait naturel. Il permet aux Corydoras d’apporter un complément d’oxygène à leur organisme quand le besoin s’en fait sentir.

Enfin, il aimera dépenser son énergie en jouant dans le courant : il nage à contre-sens, soit le long des vitres soit dans la partie médiane de l’aquarium (quand aucune autre espèce ne l’intimide).

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec ce Corydoras ?

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec ce Corydoras ?

Dans la nature, le Corydoras panda se déplace toujours en bancs de plusieurs centaines d’individus. Il convient donc de reproduire un minimum cet instinct, appelé « grégaire » en aquarium. Pour cela, le Corydoras panda aura besoin de la présence d’au moins 5 individus de son espèce ; mais plus il y en a, mieux c’est ! Si le groupe de Corydoras est assez important, les individus sont plus enclin à se reproduire, se sentent plus en sécurité, sont à l’aise dans leur aquarium, ne se cachent pas et vont même « jouer » ensemble en remontant le courant sortant du filtre. Finalement, vous obtiendrez un comportement très proche de l’état sauvage, et vos aurez des poissons heureux de vivre ! Concernant ce point, on estime que :
groupe de 6 à 8 individus : strict minimum
groupe de 9 à 13 individus : viabilité correcte
groupe de plus de 14 individus : comportement similaire au naturel.

Attention cependant, un Corydoras panda et un Corydoras aeneus ne se reconnaissent pas comme étant de la même espèce et ne s’associeront pas en banc. C’est un exemple mais ce principe est valable pour toutes les espèces de Corydoras.

N’introduisez jamais d’autres espèces de fond avec des Corydoras. En effet, cela pourrait stresser les petits Corydoras qui peuvent se montrer timides face à des espèces territoriales et agressives qui partageraient la même zone de vie qu’eux. De plus, la concurrence alimentaire sera très forte et toujours au détriment des Corydoras.

Petite info utile : les crevettes vivront en toute sécurité en compagnie de nos gentils poissons-chat, même les plus petites et les plus jeunes. Ces dernières ne risquent absolument rien. Vous pouvez donc parfaitement associer des Corydoras panda à des Néocaridina Davidii (comme les Red Cherry par exemple).

Choisissez des colocataires très calmes car les Corydoras sont facilement intimidés par des espèces trop vives ou trop grosses.

groupe de corydoras panda

N’introduisez jamais d’autres espèces de fond avec des Corydoras. En effet, cela pourrait stresser les petits Corydoras qui peuvent se montrer timides face à des espèces territoriales et agressives qui partageraient la même zone de vie qu’eux. De plus, la concurrence alimentaire sera très forte et toujours au détriment des Corydoras.

Il cohabite facilement avec les autres poissons du biotope amazonien vivant dans la même zone géographique que lui comme les Tétras ou les cichlidés nains.

Petite info utile : les crevettes vivront en toute sécurité en compagnie de nos gentils poissons-chat, même les plus petites et les plus jeunes. Ces dernières ne risquent absolument rien. Vous pouvez donc parfaitement associer des Corydoras panda à des Néocaridina Davidii (comme les Red Cherry par exemple).

Reproduction

Comment reproduire ce Corydoras ?

Reproduction

Comment reproduire ce Corydoras ?

Tout d’abord, il est important de reconnaître le dimorphisme sexuel du Corydoras panda pour s’assurer que la reproduction au sein de votre groupe est possible. Cela peut s’avérer difficile avant l’âge adulte. Notez qu’à la maturité sexuelle, la femelle est plus grande, plus haute et légèrement plus large que le mâle. Pour garantir une plus grande possibilité de frai, comptez 2 à 3 mâles pour 1 femelle et nourissez-les de vers de vase pendant quelques jours.

Dans leur milieu naturel, les Corydoras panda se reproduisent lors de la saison des pluies. L’eau de pluie change alors légèrement les paramètres d’eau et provoque ainsi les reproductions. En aquarium, on simulera les mêmes conditions, grâce à des changements d’eau importants.Utilisez de l’eau neuve ayant les mêmes paramètres que l’eau de l’aquarium, mais légèrement plus froide. Cela devrait déclencher le frai en quelques jours.

Vous verrez alors les mâles harceler les femelles et leur présenter leurs abdomens jusqu’à ce que la femelle choisisse l’heureux élu.

Pour l’accouplement, mâle et femelle adopte la position dite en «T» dans laquelle la femelle absorbe la laitance du mâle dans sa bouche.

Après cela, la femelle dépose les oeufs sous une feuille. C’est d’ailleurs une spécificité de cette espèce : la femelle choisi généralement des feuilles comme supports de ponte, et plus rarement des pierres, racines ou vitres.

L’incubation dure de 3 à 5 jours. A la naissance, les alevins ressemblent à des larves, assez éloignés de l’apparence de leurs parents !

Si vous laissez les alevins dans votre aquarium communautaire, veillez à offrir un couvert végétal important ainsi que de la mousse de Java pour permettre aux petits de pouvoir se cacher des prédateurs (les autres poissons). La mousse de Java servira également de stock de nourriture car les infusoires s’y développent facilement (introduisez la mousse de Java quelques temps avant les reproductions pour que ce dernier point soit valable). Les alevins se nourriront aussi de reste de nourriture et d’algues.

Pour avoir plus de chance d’avoir des alevins survivants, il sera judicieux d’avoir un aquarium spécialement dédié à l’élevage des jeunes (un bac d’une vingtaine de litres peut suffire). Remplissez cet aquarium avec l’eau du bac principal pour avoir les mêmes paramètres d’eau, et installez-y des cachettes (les alevins sont très craintifs et auront besoin de se sentir en sécurité pour grandir sereinement). Vous n’êtes pas obligés de mettre un substrat (un fond nu vous permettra même de faire le ménage plus efficacement). Enfin, ôtez les oeufs de l’aquarium principal et introduisez-les dans le bac d’élevage. Après la naissance des alevins, nettoyez le sol et changez l’eau régulièrement.

La croissance des alevins peut être assez irrégulière, mais ils ne se mangent pas entre eux.

Quand certains sont assez grands et ne se cachent plus, vous pouvez les remettre dans le bac principal pour qu’ils finissent leur croissance dans un grand volume.

Nourriture des alevins : infusoires, nauplies d’artémia, paillettes sèches émiettées.

Son aquarium

Quel aquarium pour ce Corydoras ?

Son aquarium

Quel aquarium pour ce Corydoras ?

De façon générale, deux paramètres sont indispensables pour l’aquarium à Corydoras : un substrat non-coupant et une bonne filtration générant du courant.

Tout d’abord le sol : il faut impérativement utiliser du gravier très fin ou du sable (style Sable de Loire ou sable de plage). En effet, il a été découvert début 2018 que le sable jouait un rôle primordial dans l’hygiène buccale des Corydoras. De plus, en avalant ce sable à toute vitesse et en le recrachant par leurs ouïes afin de chercher de la nourriture, les Corydoras se débarrassent d’éventuels parasites qui pourraient leur être fatals. Il faut impérativement éviter les sol coupants comme le quartz, qui abîme les barbillons de vos poissons, allant jusqu’à les mutiler complètement.

Ensuite le courant : plus que la longueur de la façade, c’est surtout le courant qui est important dans un aquarium à Corydoras. En effet, ce sont d’excellents nageurs et sont... sportifs ! Ainsi, orientez un fort courant sur la zone « milieu » de l’aquarium, laissez le fond et la surface avec un peu moins de courant. Vous allez voir vos Corydoras se régaler à aller nager à contre-courant dans cette zone (si aucune autre espèce ne les intimides) ! Pour que tout le monde se repose, baissez l’intensité du courant durant la nuit ou arrêtez-le.

Pour ce qui est du décor, si vous souhaitez recréer au mieux l’environnement naturel du Corydoras panda et favoriser son bien-être, créez un décor avec des racines de bois flotté qui formeront de belles cachettes et plantez assez peu. Vous pouvez ajouter dans l’aquarium des fruits d’aulnes et des feuilles séchées qui offriront un bel effet naturel (vous devrez les renouveler avant qu’elles ne pourrissent). Vous pouvez partir sur une proportion de 50 à 80% de plages de sable indispensables pour la fouille, 30 à 40% de bois et de 10 à 20% de plantes. Si vos poissons sont à l’aise dans votre aquarium, ils n’hésiteront pas à se déplacer. Un Corydoras qui ne nage pas est un poisson mal à l’aise dans son environnement.

Pour les plantes, choisissez des plantes robustes à pousse lente et à larges feuilles. L’engrais étant fortement déconseillé dans un aquarium à Corydoras, optez pour des plantes ne nécessitant pas d’apport de ce genre.

Quelques soient vos choix en terme d’agencement, gardez toute de même assez de plage de sable dégagée aux Corydoras pour qu’ils puissent fouiller le substrat.

Enfin, les Corydoras sont assez sensibles à la pollution de l’eau. Faites des changements d’eau à hauteur de 10 à 20% du volume par semaine.

À savoir

À savoir

Retrouvez toutes les informations complémentaires !

Il existe plus 200 espèces de Corydoras ! D’ailleurs, il est à noter un risque d’hybridation entre Corydoras de la même lignée

Les Corydoras sont souvent considérés comme des «nettoyeurs». C’est vrai qu’ils sont détritivores mais ils ne remplaceront jamais le travail de l’aquariophile ! Par exemple, ils ne mangent pas leurs excréments ni ceux des autres poissons. Ainsi, ces poissons sont souvent achetés à des fins «pratiques» (ce qui reste discutable) au détriment de leur bien-être. Mais vous l’aurez compris, les Corydoras sont de sympathiques poissons qui méritent toute votre attention !

Le Corydoras panda n’a pas d’écailles, ce qui le rend particulièrement sensible au sel, aux produits chimiques, aux engrais et aux médicaments. Cela impose également une maintenance dans une eau irréprochable de propreté et aux paramètres stabilisés (ne pas introduire les Corydoras dans des aquariums immatures). IL EST DÉCONSEILLÉ DE METTRE DE L’ENGRAIS dans un bac contenant des Corydoras. Si vous observez des signes de stress, comme une respiration rapide puis une léthargie (reste immobile, parfois près de la surface), changez immédiatement 50% de l’eau (prévoir un bon conditionneur d’eau). Attention, la nouvelle eau doit avoir les mêmes paramètres que celle du bac, y compris la température. Si vous isolez votre poisson malade, il risque de dépérir encore plus vite. Essayez plutôt de coller le bac hopital à l’aquarium principal pour que le Corydoras malade puisse voir ses congénères.

Comme tous les Corydoras, cette espèce est capable d’avaler une bulle d’air en surface. En effet, c’est un genre de respiration «intestinale» qui permet au poisson de compléter son apport en oxygène quand cela est nécessaire.

Il possède des épines dorsales capable de percer la peau humaine. La piqûre d’un Corydoras peut être assez douloureuse, il faut donc être prudent lors des manipulations et utiliser une épuisette à larges mailles pour éviter qu’il ne reste coincé dedans.

A noter l'apparition récente d'une nouvelle variante de cette espèce, le Corydoras New Panda (CW051) : corydoras new panda

Résumé

Un résumé en vidéo par LePoissonRouge

Résumé

Un résumé en vidéo par LePoissonRouge

Validé par les experts

Merci à Kyllian. D'après l'article scientifique d'Horlack
> voir l'article

champ de recherche
Plus de critères

Les dernières news !

retour vers le haut