langue-francais langue-anglais
  • Retrouvez-nous sur les réseaux !
bassin extérieur

Installation
d'un bassin extérieur

Quels types de bassins extérieurs existent-t-il ? Quel matériel est nécessaire ? Où le placer dans le jardin ? Quelles sont les différentes étapes de l'installation ?

Ce guide répondra à toutes vos questions !

tout voir

tout fermer

Avant l'installation

Comment choisir son bassin ?

La première étape est de décider quel type de bassin vous voulez construire. En effet, on ne choisira pas les mêmes techniques de construction pour des bassins destinés aux poissons rouges que ceux pour des carpes koï, ou juste pour un jardin aquatique. Peut-être que vous voulez seulement un joli point d'eau pour le bruit d'une cascade. Pensez également à l'évolution que vous souhaitez faire prendre à votre bassin au fil des années. Une erreur courante est de construire un premier bassin trop petit, qui ne permet pas après quelques années d'ajouter des poissons ou des plantes. De plus, un grand bassin est plus facile à stabiliser et à entretenir !

Il existe deux sortes de bassins extérieurs : celui à bâche et celui à coque préformé. Le bassin préformé est plus facile et plus rapide à mettre en place. Cependant, sa taille est limitée (idéal pour des poissons rouges par exemple). Le bassin avec bâche vous permettra quant à lui de choisir vous même sa forme et sa profondeur. Il sera généralement plus grand que les bassins préformés (on pourra alors y maintenir des carpes). Quelque soit votre choix, choisissez un bassin d'au moins 5 m2 de surface. Il existe également des mini-bassins composés d'un grand récipient (demi-tonneau, jarre, poterie...). Ces petits bassins décoratifs étant destinés uniquement aux plantes, nous ne verrons ici que les bassins pouvant accueillir des poissons.

Et la loi dans tout ça ?

L'installation d'un bassin ne nécessite pas d’autorisation de travaux particulière. Cependant, il est préférable déclarer vos travaux à la mairie. Dans le cas des copropriétés, consultez le cahier des charges pour savoir si vous êtes autorisé à installer un bassin extérieur.

Le matériel technique

La pompe

Elle a pour but d'aspirer l'eau du bassin pour l'envoyer vers le filtre. On installera la pompe au centre du bassin, légèrement surélevée afin qu'elle ne s'encrasse pas trop vite (placée sur une grosse pierre par exemple). Comme la pompe et le filtre sont éloignés l'un de l'autre, la puissance de la pompe sera déterminée par le distance qui sépare ces deux éléments (appelée distance de refoulement). De façon générale, la pompe aura la capacité d'aspirer la totalité du volume d'eau en 3 à 4 heures maximum.

Le filtre

Il a pour but de nettoyer l'eau du bassin. Pour cela, il va retenir les particules organiques en suspension dans l'eau. Celles-ci vont être éliminées grâce à des colonies bactériennes épuratrices. Grâce au filtre, le bassin gardera une eau propre et claire. Pour cela, le filtre doit fonctionner tous les jours et toute la journée dès que la température de l'eau dépasse les 10 °C. Le filtre se pose directement sur la berge (à portée de l'installation électrique). Ce filtre doit rester accessible pour l'entretien mais vous pouvez le cacher parmi la végétation. Il restera à proximité du bassin. Pour certain modèle, vous avez la possibilité de l'enterrer. Dans tous les cas, posez-le sur un lit de sable pour plus de stabilité et vérifiez son horizontalité avec un niveau à bulle.

Le jet d'eau

jet de bassin

Le jet est très important pour le bassin !

Il ne s'agit pas d'un simple élément esthétique. Le jet d'eau va permettre une bonne oxygénation de l'eau. C'est un paramètre vital pour les poissons, et cela empêchera la formation d'algues. Il peut prendre la forme d'une cascade ou d'un jet type «fontaine».

L'agencement du matériel

Selon le matériel que vous avez choisi et la configuration de votre bassin, plusieurs solutions d'aménagement sont possibles entre la pompe, le filtre et le jet :

les différents agencements de bassin

La lampe UV

Elle se place en amont du filtre. Son rôle est de détruire les bactéries qui pourraient causer des maladies et les algues vertes en suspension dans l'eau. Cette lampe ne sera mise en route que 3 semaines après la mise en eau du bassin, et ce afin de laisser les cycles biologiques s'installer dans ce nouvel écosystème.

Les plantes

nénuphar

Nénuphar en bouton

Les plantes sont aussi belles qu'utiles. Ne vous privez pas ! Les plantes aquatiques ou semi-aquatiques se placent directement dans l'eau. Elles absorbent les nitrates et limitent ainsi la prolifération des algues. De plus, elles offrent de l'ombre au bassin en été, ce qui empêchera la température de l'eau de monter trop haut et de s'évaporer trop rapidement. Les plantes situées sur les berges participent à la solidité et à la stabilité de vos rives et si elles sont assez hautes, peuvent également ombrager le bassin. Généralement, la plantation doit être réalisée entre avril et juin.

L'éclairage

Afin de mettre en valeur la beauté de votre bassin ou tout simplement pour le sécuriser la nuit, vous pouvez y installer un éclairage. Il faut que cet éclairage soit modéré pour le pas perturber le cycle jour/nuit de vos poissons. Dans la même idée, n'éclairez que certaines parties de votre bassin, comme la cascade ou une belle plante par exemple.

Il existe beaucoup de forme d'éclairage pour bassin : spots immergés (ne doit pas dépasser les 12 volts), spots émergés solaires à placer autour du bassin, boules lumineuses flottantes... Les solutions d'éclairage LED sont très intéressantes car elles diffusent une lumière agréable et consomment très peu d'électricité.

Les conseils généraux

Le bassin à bâche

bassin réalisé à l'aide d'une bâche

Bassin réalisé à l'aide d'une bâche. Quand c'est bien fait, on ne voit même plus la bâche !

Avant d'installer votre bâche, recouvrez le trou avec un feutre géotextile résistant. Cela empêchera que votre bâche ne soit percée par un caillou. Recouvrez ensuite ce tissu avec votre bâche. Cette dernière doit être parfaitement étanche. Pour cela, utilisez une bâche en PVC ou en EPDM.

Puisque c'est vous qui décidez de la forme de votre bassin, nous vous conseillons tout de même de ne pas partir dans des formes trop complexes afin d'éviter des problèmes d'étanchéité. Par exemple, une forme ovale donnera un aspect naturel et simplifiera l'installation de la bâche (largeur = 2/3 de la longueur).

Pour connaître la taille en centimètres de la bâche nécessaire, mesurez le trou de votre bassin et comptez :

  • Longueur de la bâche = longueur du bassin en cm + (2 x profondeur maximale du bassin en cm) + (2 x 50 cm pour les berges)
  • Largeur de la bâche = largeur du bassin en cm + (2 x profondeur maximale du bassin en cm) + (2 x 50 cm pour les berges)
  • Par exemple, pour un bassin mesurant 3 mètres de long, 2 mètres de large et 80 cm de profondeur :
    Longueur = 300 cm + (2 x 80) + (2 x 50) = 560 cm
    Largeur = 200 cm + (2 x 80) + (2 x 50) = 460 cm
    Il faudra donc une bâche de 5,6 par 4,6 mètres.

Le bassin préformé

Avec cette solution, vous ne pourrez pas décider de la forme de votre bassin. Cependant, il existe de nombreux modèles parmi lesquels vous trouverez certainement votre bonheur ! Il s'agit en fait d'un moulage d'une coque. Elle est très résistante (aucun risque qu'elle ne soit percée par un cailloux), durable, déjà prête à l'emploi et facile à installer (en une journée). Un autre avantage est qu'elle peut être installée hors sol ou en terre. Les parties peu profondes sont destinées à la plantation et à la sécurité des enfants et des animaux. Les parties plus profondes (de 80 à 200 cm) sont prévues pour les poissons : plus le bassin est profond, plus les poissons sont au chaud l'hiver et au frais l'été !

Où installer son bassin ?

De façon générale, privilégiez une exposition sud-est et évitez le plein nord ou plein sud.

Cela peut paraître évident, mais mieux vaut le rappeler : n'installez pas votre bassin dans un creux de votre terrain, ou en bas d'une pente. Les pluies pourraient ruisseler et le faire déborder.

De même, n'installez pas votre bassin trop près des arbres : à l'automne les feuilles tombent dans l'eau, pourrissent et forment de la vase ; sans compter que certains éléments végétaux peuvent modifier la chimie de l'eau ou même la rendre toxique (par exemple, les aiguilles de conifère rendent l'eau acide, les feuilles d'if ou de laurier sont toxiques...). Cependant, le bassin a besoin d'une part d'ombre en été. Il vous faudra donc trouver le bon équilibre dans la distance qui sépare le bassin de vos arbres : pas trop de feuilles en automne et offrant suffisamment d'ombre en été. Enfin, méfiez-vous des racines de certaines plantes qui pourraient perforer votre bassin (bambous, pins...).

Vérifiez la dureté de votre sol avant de creuser : la profondeur minimale d'un bassin est de 80 cm !

Enfin, sachez que les bassins sont des points très attractifs pour la faune environnante. Ainsi, vous pourrez voir évoluer beaucoup d'oiseaux ou de papillons autour de celui-ci ! Par conséquent, placez votre bassin là où vous pourrez en profiter le plus !

La sécurité du bassin

Si possible, positionnez votre bassin pour qu'il soit visible depuis votre logement. Ne laissez jamais des enfants jouer seuls près de votre bassin.

Pour votre sécurité, installez l’arrivée de courant électrique (raccordement au tableau électrique central ou à un tableau dédié à votre jardin) conformément aux exigences de sécurité, notamment l’installation d’un disjoncteur différentiel de 30 mA et le respect de la norme NFC-15-100. N'hésitez pas à faire appel à un professionnel s’il vous manque les compétences nécessaires (surtout si vous devez enterrer les câbles quand il n'y a aucune arrivée de courant à proximité de votre bassin).

Vos poissons ont également besoin d'être protégés. Vous ne serez pas le premier à voir disparaître tous vos poissons les uns après les autres ! En effet, les poissons de bassin sont souvent victimes des chats et des hérons. Il existe plusieurs méthodes pour protéger vos poissons. Vous pouvez par exemple installer des fils électrisés autour de votre bassin. Ces fils provoqueront une réaction de peur chez les prédateurs qui ne remettront pas les pattes près de votre bassin de sitôt ! Certains pourraient être gênés par cette méthode, ce que nous comprenons très bien. Cependant, cette méthode de dissuasion existe et mérite d'être citée dans cet article. Après, libre à chacun de faire selon sa sensibilité.

Vous pouvez également tendre un filet au dessus de votre bassin. Ces filets existent dans toutes les tailles.

Des systèmes plus coûteux existent. Ils sont basés sur la détection de mouvement et déclenchent soit des flashs lumineux, soit du bruit soit des jets d'eau à l'approche des hérons ou des chats.

Enfin, sachez que les hérons ont peur des reflets lumineux. Ainsi, les surfaces polies réfléchissant la lumière du jour peuvent suffire à les éloigner. Placez par exemple quelques bols flottants décoratifs dans votre bassin pour les faire fuir !

Les étapes d'installation

Le bassin préformé

  • 1. Nettoyez la zone d'installation des cailloux, souches d'arbre... pour avoir une place nette.

  • 2. Posez le bac préformé à son emplacement et reportez son contour sur le sol à l'aide d'une bombe de peinture et de piquets. Pensez à matérialiser également les différents niveaux de profondeur de votre bassin.

  • 3. Creusez la fosse en commençant par les parties les plus profondes. Prévoir un trou plus large et plus profond que les mesures d'environ 10 cm.

  • 4. Tassez la terre et lissez les surfaces. Vous pouvez également ajouter un lit de sable à chaque niveau (couvrez de 10 cm de sable environ).

  • 5. Mettez en place votre bassin préformé et vérifiez son niveau (à l'aide d'un niveau à bulle) à plusieurs endroits. Ajustez le niveau si nécessaire.

  • 6. Installez le substrat pour bassin si nécessaire (cf «outils et consommables»).

  • 7. Installez la pompe, le filtre, la lampe et jet d'eau/cascade sans les brancher.

  • 8. Commencez à remplir le bassin et vérifiez une nouvelle fois les niveaux. Petite astuce : relevez votre compteur d'eau avant puis après le remplissage afin de connaître le volume exact de votre bassin. Cela vous sera utile si vous devez utiliser des médicaments, des produits de traitements ou des apports en bactéries...

  • 9. Remblayez et stabilisez les berges du bassin. Ajustez bien en comblant les parties vides entre le bassin et la fosse. Vérifiez une nouvelle fois les niveaux.

  • 10. Finissez de remplir votre bassin

  • 11. Branchez les appareils techniques et vérifiez leur bon fonctionnement (sauf la lampe qui devra être branchée que 3 semaines plus tard).

  • 12. Installez le substrat pour bassin sur les bords du bassin.

  • 13. Installez votre décor. Vous pouvez par exemple habiller les berges avec du gravier. Installez également les plantes et leurs paniers.

  • 14. Installez vos équipements de protection (cf «La sécurité du bassin» dans «Conseils généraux»).

Le bassin à bâche

  • 1. Nettoyez la zone d'installation des cailloux, souches d'arbre... pour avoir une place nette.

    place libre pour bassin
  • 2. Faites un schéma sur papier de votre bassin avant de commencer.

  • 3. Tracez votre bassin sur le sol à l'aide d'une bombe de peinture et de piquets ou matérialisez-le avec un long tuyau d'arrosage.

  • 4. Creuser votre fosse en créant 3 niveaux de profondeur :
    - le 1er étage à 10/30 cm pour y faire vos plantations et pour la sécurité de vos enfants et de vos animaux. Prévoyez une pente à 45 degrés pour parvenir à cette profondeur.
    - le 2nd étage à 60 cm de profondeur. Cet étage recouvrira les 3/4 du bassin. Restez là aussi sur une pente de 45 degrés.
    - le 3ème étage à 80 cm de profondeur minimum pour des petits poissons (poissons rouges par exemple) et jusqu'à 200 cm pour de plus gros poissons (carpes koï).
    N'oubliez pas que la profondeur joue un grand rôle. Dans les régions froides par exemple, un bassin profond empêchera l'eau de geler et donc de tuer les poissons et les plantes. Pareillement, dans les régions plus chaudes, l'eau restera fraîche en profondeur.

    trou pour bassin
  • 5. Tassez la terre et nettoyez les berges.

  • 6. Recouvrez la terre de sable (environ 5 à 6 cm d'épaisseur).

  • 7. Recouvrez le sable d'un tissu géotextile.

  • 8. Installez la bâche (attention, elle peut être assez lourde, prévoyez d'être au moins deux pour cette opération). Dépliez la bâche depuis son centre. Pour cela, repérez le centre de la bâche et disposez-la dans l'axe du bassin (dans le sens de la longueur). Puis déroulez-la jusqu'aux extrémités. Évitez un maximum de plis en lissant la bâche de l'intérieur vers l'extérieur. Les bords de la bâches doivent se chevaucher au niveau des berges.

  • 9. Installez le substrat pour bassin si nécessaire (cf «outils et consommables»).

  • 10. Installez la pompe, le filtre, la lampe et jet d'eau/cascade sans les brancher.

  • 11. Commencez à remplir lentement le bassin : profitez de cette étape pour bien lisser votre bâche et éviter les plus gros plis. Les plis restant doivent s’aplatir avec la pression de l'eau.

    trou pour bassin

    Petite astuce : relevez votre compteur d'eau avant puis après la fin du remplissage afin de connaître le volume exact de votre bassin ! Cela vous sera utile si vous devez utiliser des médicaments, des produits de traitements ou des apports en bactéries...

  • 12. Branchez les appareils techniques et vérifiez leur bon fonctionnement (sauf la lampe qui ne devra être branchée que 3 semaines plus tard).

  • 13. Habillez votre bassin selon votre goût avec des plantes, des décorations... Cachez le surplus de bâche avec de la terre, des galets et des pierres.

    trou pour bassin
  • 14. Installez vos équipements de protection (cf «La sécurité du bassin» dans «conseils généraux»).

Outils et consommables

Outils et consommables

  • Une brouette pour dégager la terre de la fosse
  • Un niveau à bulle
  • Une pelle et une bêche plate
  • Une bombe de marquage
  • Des piquets
  • Un mètre
  • Sable
  • Substrat de bassin si nécessaire (ce choix dépendra du rendu souhaité. Pour une marre "naturelle" avec des beaucoup de plantes, mieux vaut mettre de la terre au fond du bassin. Il sera cependant plus délicat de contrôler la croissance des plantes et l'apparition d'algues dans ce cas. En revanche pour un bassin plus épuré, avec une végétation plus décorative et contrôlée, alors mieux éviter de mettre du substrat. Les plantes seront dans ce cas installées dans des bacs de plantation ou dans des paniers)
  • Une pompe
  • Un filtre
  • Une lampe UV
  • Une protection bassin

champ de recherche
Plus de critères

Les dernières news !

retour vers le haut