• Retrouvez-nous sur les réseaux !
francais anglais
Loche de Bornéo

Loche de Bornéo
(Gastromyzon sp.)

Ce poisson, même s'il est assez difficile à trouver, est très intéressant : il est parfaitement adapté à son milieu naturel (les torrents et les cascades) car il possède une puissante ventouse qui lui permet de s'accrocher fermement à son décor.

Découvrez-en davantage dans la suite de cette fiche !

Nom scientifique

Gastromyzon sp.

Noms communs

Loche de Bornéo

Origine

quels sont ses pays d'origine ?

Origine : Asie, Indonésie (Bornéo)
Biotope : Asiatique

Dimorphisme sexuel

quelles sont les différences physiques entre les mâles et les femelles ?

Aucun

Famille

famille

Gastromyzontidae

Volume minimum

quel est le volume minimum pour cette espèce ?

60 litres (seul)
100 litres (4 spécimens)

Paramètres d'eau

quels sont les paramètres d'eau pour la maintenance de ce poisson ?

T° : 21 à 24 °C
pH : 6 à 8
Dureté : 8 à 10 °dGH

Difficulté

difficulté

Facile

Taille

quelle est la taille maximale de ce poisson?

5 cm

Espérance de vie

quelle est l'espérance de vie moyenne de ce poisson ?

5 à 7 ans

Zone de vie

dans quelle zone de l'aquarium vit ce poisson ?

Fond

Nombre minimum

sociabilité de l'espèce

1 à 4

Alimentation

Comment nourrir le Loche de Bornéo ?

Alimentation

Comment nourrir le Loche de Bornéo ?

Le Gastromyzon est un poisson omnivore. Il mangera tout ce qui tombera au fond de votre aquarium : granulés ou flocons pour poissons de fond. Cependant, il a besoin de varier son alimentation. Optez pour un régime à dominance végétale : courgettes, épinard ou concombre par exemple.

Il appréciera aussi les vers de vases et les tubifex, de préférence vivants. Cependant, ce type d’aliments restera occasionnel (de façon générale, évitez les nourritures trop riches en protéines animales).

Vous les récupérerez souvent assez maigre des bacs de vente. Il vous faudra alors porté une attention toute particulière à leur alimentation les premiers mois pour les « retaper ». Il peut arriver qu’ils magnet déjà des pastilles pour poisson de fond et dans ce cas la tâche est assez facile. En revanche, dans la plupart des cas, ils ne comprennent pas tout de suite que cette drôle de pastille se mange. Il faut tout de même leur en proposer régulièrement jusqu’à ce qu’ils saisissent l’intérêt de cette pastille ! En attendant, ils mangeront le film bactérien et les algues recouvrant le décor. Pour favoriser cette alimentation de départ, forcez sur l’éclairage et utilisez de l’engrais (pour faire pousser les algues).

Comportement

Quel comportement manifeste le Loche de Bornéo ?

Comportement

Quel comportement manifeste le Loche de Bornéo ?

Ne vous y trompez pas : même si ce poisson possède une ventouse, il ne mange pas énormément d’algues (plutôt le biofilm). Ce n’est pas non plus un « nettoyeur ». En revanche, cette ventouse lui permet de s’accrocher fermement au décor, comme les roches par exemple.

Même s’il peut vivre seul, il préférera la compagnie de congénères dans un aquarium d’au moins 100 litres pour un petit groupe. Cela encouragera un comportement plus naturel. Ils vont établir une hiérarchie en s’affrontant dans des combats colorés (innofenssif). En effet, ils ont la capacité de faire varier considérablement leur couleur. Elle peut ainsi varier du noir profond au crème durant les querelles. Certains prennent une couleur olive ou plus jaune (cela dépend de l’espèce). Ce sont les « peintures de guerre ».

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec le Loche de Bornéo ?

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec le Loche de Bornéo ?

Ce poisson totalement paisible ne s’occupera pas des autres habitants de l’aquarium. De ce fait, il peut convenir à un aquarium communautaire. Attention tout de même que les paramètres d’eau soient compatibles (température). Pour rester dans un biotope asiatique, vous pouvez lui adjoindre des Danios Rerio par exemple.

Attention car le poisson aime beaucoup le fort courant ! Il faut donc que les espèces que vous choisirez apprécient également ce point indispensable au bien-être du Gastromyzon. Pour résumer, vous pouvez les associer à des poissons tranquilles et pas territoriaux qui aiment le courant (stiphodon, garra, rhinogonius...).

Reproduction

Comment reproduire le Loche de Bornéo ?

Reproduction

Comment reproduire le Loche de Bornéo ?

Reproduction très rare, voire impossible pour grande majorité des aquariophiles.

Son aquarium

Quel aquarium pour le Loche de Bornéo ?

Son aquarium

Quel aquarium pour le Loche de Bornéo ?

Dans son milieu naturel, le Gastromyzon vit dans des torrents et à proximité des cascades. Il possède d’ailleurs une ventouse lui permettant de s’accrocher fermement parmi tout ce remous ! Le mieux pour lui est de recréer des conditions similaires en aquarium. Une filtration puissante assurera une bonne oxygénation et un bon brassage de l’eau. Dirigez le courant plutôt sur la partie basse de votre aquarium. D’ailleurs, sachez que ce point est indispensable dans la maintenance de ce poisson, car il supporte très mal un faible taux d’oxygène (et les nitrates au passage). Il n’est pas rare que des poissons meurent rapidement à cause d’un manque de brassage.

Côté décor, installez un sol composé de sable de Loire ou de gravier fin (non-coupant), puis ajouter quelques roches. Il faudra absolument mettre à disposition des gros galets (non-saillant) sur lesquels le poisson pourra s’accrocher. En fait, le Gastromyzon va passer beaucoup de temps accroché à sa roche, ce qui explique qu’il n’a pas un gros besoin en terme d’espace (60 litres seul et 100 litres en groupe suffiront). C’est surtout de courant dont il a besoin. Enfin, vous pouvez finir votre décor en plantant quelques Elodea densa et Hygrophila polysperma.

Faites attention à la température de votre aquarium : le Gastromyzon est très sensible aux eaux trop chaudes. D’ailleurs, une température de 28°C peut le tuer. Il faudra particulièrement rester vigilant en été pour que votre aquarium reste en dessous de 24°C. Si votre poisson devient anormalement pâle, il souffre de la chaleur !

À savoir

À savoir

Retrouvez toutes les informations complémentaires !

Le Gastromyzon est assez difficile à trouver en magasin, souvent sous le nom Gastromyzon ctenocephalus ou Gastromyzon punctatus.

Petite info utile : ce n’est absolument pas un poisson nettoyeur !

Curiosité : ils stockent de la graisse sur leurs dos.

Lors de votre achat, évitez les poissons présentant des décolorations sur le corps, c’est très mauvais signe !

Il existe 36 espèces de Gastromyzon. Citons-en quelques-unes :

  • Gastromyzon aequabilis

  • Gastromyzon aeroides

  • Gastromyzon auronigrus

  • Gastromyzon bario

  • Gastromyzon borneensis

  • Gastromyzon contractus

  • Gastromyzon cornusaccus

  • Gastromyzon cranbrooki

  • Gastromyzon crenastus

  • Gastromyzon ctenocephalus

  • Gastromyzon danumensis

  • Gastromyzon embalohensis

  • Gastromyzon extrorsus

  • Gastromyzon farragus

  • Gastromyzon fasciatus

  • Gastromyzon ingeri

  • Gastromyzon introrsus

  • Gastromyzon katibasensis

  • Gastromyzon lepidogaster

  • Gastromyzon megalepis

  • Gastromyzon monticola

  • Gastromyzon ocellatus

  • Gastromyzon ornaticauda

  • Gastromyzon pariclavis

  • Gastromyzon praestans

  • Gastromyzon psiloetron

  • Gastromyzon punctulatus

  • Gastromyzon ridens

  • Gastromyzon russulus

  • Gastromyzon scitulus

  • Gastromyzon spectabilis

  • Gastromyzon stellatus

  • Gastromyzon umbrus

  • Gastromyzon venustus

  • Gastromyzon viriosus

  • Gastromyzon zebrinus

Espèces alternatives

Espèces alternatives

Découvrez les espèces ressemblantes

Aucune (pour le moment !)

Résumé

Un résumé en vidéo par LePoissonRouge

Résumé

Un résumé en vidéo par LePoissonRouge

champ de recherche
Plus de critères

Les dernières news !

retour vers le haut