langue-francais langue-anglais
  • Retrouvez-nous sur les réseaux !
Poisson-éléphant à long nez

Poisson-éléphant à long nez
(Gnathonemus petersii)

Très original, ce poisson gagne en popularité. Cependant, il est très difficile à maintenir et devra être confié seulement à des aquariophiles confirmés. Cette fiche explique les conseils de base nécessaires au bien-être de ce petit éléphant aquatique !

Nom scientifique

Gnathonemus petersii
Mormyrus petersi
Gnathonemus pictus
Gnathonemus brevicaudatus
Gnathonemus histrio

Noms communs

Poisson-éléphant à long nez

Origine

quels sont ses pays d'origine ?

Origine : Afrique centrale (Zaïre)
Biotope : Africain

Dimorphisme sexuel

quelles sont les différences physiques entre les mâles et les femelles ?

Le mâle possède une nageoire anale concave très prononcée

Famille

famille

Mormyridae

Volume minimum

quel est le volume minimum pour cette espèce ?

Aquarium de 500 litres

Paramètres d'eau

quels sont les paramètres d'eau pour la maintenance de ce poisson ?

T° : 22 à 28 °C
pH : 6.8 à 7.2
Dureté : 4 à 12 °dGH

Difficulté

difficulté

Difficile

Taille

quelle est la taille maximale de ce poisson?

25 à 35 cm

Espérance de vie

quelle est l'espérance de vie moyenne de ce poisson ?

10 à 15 ans

Zone de vie

dans quelle zone de l'aquarium vit ce poisson ?

Fond

Nombre minimum

sociabilité de l'espèce

1 ou 5 individus

Alimentation

Comment nourrir le Poisson-éléphant ?

Alimentation

Comment nourrir le Poisson-éléphant ?

Carnivore : proies vivantes, vers de vase, crevettes, chironomes mais ils apprécient tout particulièrement les tubifex. Ils acceptent également la nourriture lyophilisée ou congelée. En revanche, ils refuseront en grande partie la nourriture synthétique comme les flocons. Il sera préférable de lui distribuer son repas après l’extinction de la lumière.

Comportement

Quel comportement manifeste le Poisson-éléphant ?

Comportement

Quel comportement manifeste le Poisson-éléphant ?

Ce poisson est principalement nocturne et il est très craintif, surtout dans un nouvel environnement. Son acclimatation à son nouvel habitat peut être long (de 15 jours à 3 mois). Cette étape est très délicate et le moindre écart lui sera fatal. Le poisson éléphant à long-nez a tendance à être nocturne, mais avec le temps et dans de bonnes conditions, vous pouvez espérer le voir évoluer en journée.

En groupe, les membres les plus petits se feront perpétuellement agressés. De tempérament farouche, il vaut mieux les maintenir en groupe de 5 à 6 individus de même taille mais avec un seul mâle (association de deux mâles au sein d’un aquarium impossible).

Il fouille le sable à l’aide de sa trompe pour trouver sa nourriture.

Si vous le trouvez faiblard ou apathique, un grand changement d’eau pourrait le remettre sur pied.

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec le Poisson-éléphant ?

Cohabitation

Qui peut cohabiter avec le Poisson-éléphant ?

Gnathonemus petersii peut se montrer quelque peu agressif avec ses congénères, et plus généralement avec tous les représentants du genre Mormyridae. Plus le bac sera grand et le groupe important, et plus les tensions s’apaiseront. En revanche, la cohabitation entre mâle est impossible. Il doit donc être maintenu seul ou dans un groupe composé d’un mâle et de quatre ou cinq femelles.

Concernant les autres espèces, il peut cohabiter avec des espèces calmes, pacifiques, lentes et pas trop avides de nourriture. Il ne doit pas être maintenu avec d’autres poissons de fond ou trop agressifs pour éviter toute concurrence alimentaire. Par exemple, vous pouvez lui associer des Tétras du Congo, des Scalaires, des Discus, des Satanoperca, le poisson-chat Synodontis ou encore des Geophagus. Sa légère activité électrique ne devrait pas gêner les autres occupants de l’aquarium.

Reproduction

Comment reproduire le Poisson-éléphant ?

Reproduction

Comment reproduire le Poisson-éléphant ?

Aucunes données à ce jour. La reproduction n’a jamais réussie en aquarium. Une des hypothèses sur le sujet explique que la captivité altère quelque peu leurs émissions électriques, ce qui les rendent moins perceptibles. Dans le cas de la reproduction, les signaux mâle et femelle semblent inversés. Cela a pour conséquence que les poissons ne peuvent pas reconnaître les membres du sexe opposé.

Il a parfois été observé que ce poisson construit des nids flottants afin de se reproduire.

Son aquarium

Quel aquarium pour le Poisson-éléphant ?

Son aquarium

Quel aquarium pour le Poisson-éléphant ?

L’aquarium idéal est spécifique. L’eau sera douce et acide, et diffusée avec un léger courant. Un bac d’accueil équilibré et complètement cyclé permettra aux paramètres d’eau d’être suffisamment stables. Utilisez toujours un bon conditionneur d’eau avec cette espèce.

Son aquarium doit impérativement se composer de substrat de sable fin foncé. En effet le gravier, ou pire le quartz, pourraient le blesser à la trompe et l’empêcher de se nourrir. Vous pouvez tapisser le sol de galets ronds.

Cette espèce appréciera les bacs très plantés. Aménagez de nombreuses cachettes à l’aide de tuyaux, de pots en argile, de racine ou de roche (attention à la stabilité de votre décor pour éviter tout effondrement).

L’éclairage doit être faible ou fortement tamisé (par l’ajout de plantes flottantes par exemple). Par conséquent, choisissez des plantes à faible besoin en éclairage comme la mousse de Java, les Anubias ou encore la Vallisneria.

Un couvercle en verre est également nécessaire (Gnathonemus petersii est un excellent sauteur).

Un changement d’eau de 25 à 30% toutes les 3 semaines sera suffisant.

À savoir

À savoir

Retrouvez toutes les informations complémentaires !

Gnathonemus petersii est extrêmement fragile. Sa maintenance est donc déconseillée aux débutants (il n’est pas rare qu’un seul poisson sur 2 ou 3 arrive à survivre).

Il est dépourvu d’écailles ce qui le rend donc très sensible à la qualité de son eau, en particulier aux nitrates et au cuivre (faites attention aux produits pharmaceutiques car ils sont intolérants à la plupart des médicaments pour poisson).

Ce poisson est capable d’émettre des impulsions électriques lui servant à communiquer avec ses congénères et au marquage de leur territoire, ou encore à chercher de la nourriture. Cependant, il a une très mauvaise vue. Plus la qualité de l’eau se dégrade, plus la fréquence de leurs décharges électriques augmente. Il semblerait que des compagnies d’eau se servent de cette particularité. Elles maintiendraient ce poisson et enregistreraient son comportement pour leur signaler une détérioration de la qualité de leur eau.

Sa mâchoire inférieure se termine par une trompe (proboscis). C’est en fait un organe sensoriel situé sous la bouche qui facilite la recherche de nourriture.

Gnathonemus petersii change d’apparence et de couleur. L’excitation ou le stress le font virer au sombre. Les bandes blanches s’élargissent plus ou moins selon son humeur.

champ de recherche
Plus de critères

Les dernières news !

retour vers le haut